RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Caught like a fly.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Lee Pace
Messages : 100
Or dans sa bourse : 456
Date d'inscription : 14/08/2014
Localisation : Terre du Milieu... Ca, et là.


Vos possessions
~:

MessageSujet: Caught like a fly.   Sam 27 Déc - 16:53

Aujourd'hui, et pour une fois depuis longtemps, Lorior s'était accordé une pause. Juste pour une journée, cet elfe géant s'était accordé un peu de repos en attente d'une autre mission. Il avait été appelé à une mission assez importante, qui changerait probablement sa vie et sous peu celle des autres, autant dire que pour ne pas perdre la tête, il devait respirer. Respirer dans un endroit qui rendait si mélancolique et nostalgique était cela dit assez ironique, mais il le devait bien : où irait-il, sinon ? Pas bien loin. Il avait malgré tout à faire, à croire qu'il ne pourrait jamais vraiment se poser. Il profitait de ne pas être encore envoyé en mission pour prendre ses affaires, sachant déjà ce qu'il devait en faire. La guerre n'était pas de tout repos, même lorsqu'on était enfin chez soi il y avait à faire. A défaut de se faire soigner ses blessures, il allait au moins faire réparer ses vêtements qui en avaient bien besoin. Il avait rencontré déjà cette elfe sublime à la chevelure sombre comme la nuit, il l'avait aperçu plusieurs fois et avait pris soin de ses vêtements. Quelque chose en son pauvre coeur lui disait de retourner la voir, comme un appel. Non pas uniquement pour ses vêtements, peut-être pour voir un visage qui commençait à être familier et qu'il ne verrait jamais sur un champ de guerre, un visage qu'il savait qu'il pourrait revoir, tant qu'il restait vivant. Il ne savait pas grand chose de cette dame, faudrait-il encore avoir l'envie et le courage de parler pour ça.

Vêtements et courage en main, il se dirigeait vers les lieux où se trouvaient les couturières, il reconnaissait sans peine la chevelure sombre, presque noire de la jeune elfe qu'il avait rencontré à plusieurs reprises, et c'est donc vers elle qu'il se dirigeait, plein de bonnes intentions. Il se semblait peut-être un peu trop grand, trop large, trop carré dans cet endroit, il devait regarder partout où il marchait pour ne pas faire tomber quoi que ce soit, l'endroit n'était pas vraiment fait pour quelqu'un comme lui. Les elfes ici, les femmes elfes, étaient toutes frêles, douces, en comparé elles pouvaient probablement se glisser où elles le voulaient - lui aussi, mais avec cela dit un peu plus de difficulté. Il venait donc à côté d'elle, jusqu'à ce qu'elle tourne le visage vers lui. Il ne souriait pas, ne parlait pas, il montrait juste les vêtements gris qu'il tenait dans les mains qui avaient bien besoin de passer par ses doigts habiles et habitués à ces ouvrages. Lui n'y connaissait rien, autant laisser cela aux professionnelles. Cela dit il trouvait peut-être cela impoli au bout de plusieurs rencontres, que de ne jamais dire un mot. Alors il prit une fois encore son courage à deux mains pour la saluer, de sa voix grave.

- Bonjour, Dame Valillë. J'ai quelque vêtements à faire recoudre... Pourriez-vous... Vous en occuper, s'il vous plaît...?

Il hésitait quelque instants, peu sûr de lui pour une fois, c'était peut-être ridicule pour certains, mais lui n'était pas habitué à parler, même s'il essayait de faire un effort pour qu'elle sache ce qu'elle voulait sans qu'il dépose et parte, il faisait juste l'effort. Peut-être était-ce un peu plus facile car elle ne le regardait pas avec de grands yeux, et ne semblait pas le juger qui facilitait sa prise de parole. Il aurait bien besoin d'ailleurs de reprendre l'habitude de parler, peut-être sa voix serait-elle moins grave et cassante.

Il regardait un peu autour de lui, mais son regard se reposait vite sur l'elfe qu'il avait face à lui. Un peu timidement, il se permettait de la regarder, que ce soit ses yeux, le teint parfait de sa peau sans défaut, ou sa longue chevelure brune. Elle était différente des femmes elfes qu'il cotôyait, elle n'avait pas d'arme à dégainer au premier faux pas, elle ne regardait pas de haut, elle ne se prenait pas pour ce qu'elle n'était pas et restait la simplicité même. Chose qu'il n'avait pas connu depuis fort longtemps : la simplicité des choses. La simplicité de la vie. Juste se poser et profiter de ce qu'elle apporte, il n'avait pas eu le temps pour ça depuis longtemps.

Il reprit la parole, bien que timidement.

- J'ai grandement apprécié vos derniers ouvrages... J'ai donc pensé à vous pour cette tunique...

Il n'irait pas lui avouer qu'il y tenait, ça ne pouvait paraître qu'une simple tunique pour se protéger des lames, mais pour lui c'était plus que ça, c'était les souvenirs d'un monde plus doux et plus heureux où l'on ne risquait pas sa vie à chaque pas que nous faisions. Il regardait un peu autour de lui puis il décidait à rester debout derrière elle, pour la regarder faire, les bras dans le dos, les mains jointes. Peut-être son visage était-il trop dur, ses traits trop fermes, trop dur avec lui même comme avec les autres. Mais il sentait peu à peu qu'il se ferait à ce qu'elle ne le dévisage pas et ne le secoue pas pour qu'il "se sorte les doigts du cul" comme lui disaient souvent les nains et humains qu'il croisait en mission. 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Liv Tyler
Messages : 7
Or dans sa bourse : 20
Date d'inscription : 26/12/2014
Localisation : Dans la forêt...


MessageSujet: Re: Caught like a fly.   Sam 3 Jan - 7:53

.

Elle était assise depuis des heures déjà sur le fauteuil de la pièce principale. Ses doigts fins s'attardaient sur les détails d'une robe aux couleurs bleutés qu'elle se confectionnait. L'endroit était baigné dans une douce lumière argenté et il y régnait un calme olympien. Au plafond, des longs morceaux de tissus voletaient légèrement sous la brise nouvelle du matin. Les couleurs se confondaient et les broderies semblaient en attente pour la plupart. Elle aimait devoir se frayer un chemin au milieu de tout ses morceaux de tissus. C'était pour elle un jeu quand elle était petite et encore aujourd'hui, ça l'émerveillait. Des chants s'élevaient au loin et elle se laissait bercer par les harpes. Ses lèvres fredonnaient doucement alors qu'elle changeait de tâche. On venait de lui apporter des tuniques de soldats et en ces temps de guerre ils étaient devenus une priorité. C'était avec une certaine habitude qu'elle observait rapidement les vêtements sous toutes les coutures afin d'y trouver ce qu'elle devait faire. Certaines étaient en très mauvais état et l'espace de quelques secondes elle tentait d'imaginer ce que cet elfe avait pu subir. Mais bien vite, alors que son cœur se noircissait d'images plus horribles les  unes que les autres, elle trouvait de quoi se tenir occupée. Ses doigts fins se mettaient au travail et plus rien n'avait d'importance en dehors de sa tâche. Elle se trouvait assise de nouveau sur le long fauteuil de la pièce, près d'une grande ouverture qui laissait entrer le soleil. Les rayons de celui-ci se trouvaient être sa seule source de lumière et c'est sous sa chaleur que ses mains s'activaient. Elle était concentré sur la tunique entre ses mains et ne sentit pas tout de suite la présence d'un autre elfe dans la pièce. Ce n'est que quand elle entendit des bras se débattre avec ses tissus pour se faire un passage et venir jusqu'à elle qu'elle délaissa ce qu'elle était en train de faire, sagement. Elle tenta ensuite d'apercevoir l'inconnu qui souhaitait se sortir de son piège. C'est avec un sourire non dissimulé qu'elle accueillit le visage, quelque peu connu, de l'elfe qu'elle avait à présent croisé plusieurs fois. Elle l'observa pendant de longues minutes alors qu'il tentait toujours de faire passer son imposante carrure dans la pièce dégagée. Sa longue chevelure dorée flottait au milieu des tissus et contrasté avec les couleurs chaleureuses. Elle continua de le regarder faire, un brin amusée. Elle fini par se lever et venir l'aider. Elle l'extirpa d'un tissu vert qui s'était presque enroulé autour de lui et d'une voix douce s'excusa..

- Veuillez me pardonner, je n'ai pas eu l'occasion de faire plus de place depuis votre dernière visite...

Elle recula de quelques pas pour le laisser entrer dans la pièce et il lui tendit ses vêtements. Elle en fut au début quelque peu vexée. Il ne prenait jamais la peine de lui adresser la parole, pas même pour la saluer. Elle avait finit par se dire qu'elle ne le méritait sûrement pas. Alors cette fois encore, elle ne s'en formalisa pas et lui offrit un sourire amical. Elle n'avait presque jamais entendue le son de sa voix ou alors faiblement, alors elle fut surprise qu'il lui demande ce qu'il voulait pour la première fois. Sa voix était grave et cassée, comme après avoir trop longtemps gardé le silence. Chaque mot semblait choisi avec beaucoup de soin et il n'avait pas l'air sur de lui. Elle ne le jugea pas et évita de le regarder dans les yeux pour accentuer son malaise. Elle ne fit que lui adresser un magnifique sourire comme elle en avait l'habitude. Elle lui répondit une fois de plus d'une voix calme et veloutée..

- Bonjour Lorior, je serai ravie de vous rendre ce service..

Elle s'approcha avec précaution de lui et présenta des deux mains devant elle, ses deux paumes se faisant face, l'une au dessus de l'autre. Elle jaugea sa réaction et prit délicatement la pile de tissus d'entre ses bras. Sans vraiment le vouloir elle frôla la peau de son bras d'une douce caresse. Elle n'y aurait pas fait attention si les picotements n'avaient pas été présent au bout de ses doigts. C'était curieux et en même temps agréable, comme une chatouille. Elle en profita pour le regarder l'espace de quelques instants alors qu'il ne faisait pas attention. Dans tout son humble vie de couturière elle n'avait jamais vu un visage si beau. Ses traits étaient fins, bien que très peu sereins, ses yeux étaient éteints mais une chose au fond d'elle lui disait qu'ils pouvaient encore briller. Ses longs cheveux blonds, presque blanc, encadraient son doux visage lui donnant des airs quelque peu angélique. Ils brillaient alors que les rayons du soleil venaient caresser leur couleur d'une douce lueur argenté. Elle finit par détourner les yeux et s'éloigna quelque peu pour déposer ce qu'elle venait de lui prendre sur sa table de travail. Elle pouvait facilement sentir son regard dans son dos lui réchauffer le cœur. Elle souriait encore, bien que pour elle même vu qu'elle ne lui faisait pas face. Étrangement elle avait espérait le revoir, après la première fois, puis après la deuxième, puis la troisième. Sûrement était-ce parce qu'il lui était complètement inconnu. Ou était-ce le coté mystérieux du personnage qui la fascinait le plus. Il semblait si secret, si torturé aussi. Elle aimait à se dire que si il venait vers elle ce n'était pas seulement parce qu'elle était une excellente couturière mais aussi parce que son sourire lui apportait peut être un peu de réconfort. A sa grande surprise, elle entendit de nouveau sa voix dans son dos et un nouveau sourire grandit sur son visage. Elle tourna un peu son visage vers lui, alors que son imposante carrure lui faisait de l'ombre. Elle était un peu gênée par le compliment mais en même temps venant de lui, elle ne pouvait que l'apprécier davantage. Elle lui répondit, toujours le visage à moitié tourné vers le sien.

- Vous me flattez... je suis ravie que mon travail vous ai plus et je tâcherai de faire une nouvelle fois ce que je sais faire le mieux pour vous satisfaire..

Elle reposa ses yeux sur les morceaux de tissus et le caressa de ses doigts fin alors qu'elle pouvait presque sentir le souffle de l'elfe dans son cou. Elle sentait bien qu'il voulait être sûr qu'elle en prendrait soin même si il ne le disait pas. Cette tunique devait avoir beaucoup d'importance pour lui mais elle savait que si elle le lui demandait, il ne lui répondrait pas. Elle étala le vêtement sur son plan de travail et l'examina soigneusement sous toutes les coutures, perdue dans ses contemplations. Son regard était toujours planté dans son dos et elle n'osait bouger autre chose que ses bras et ses mains. Elle avait toujours été sur d'elle et de son travail mais elle n'était pas habitué d'avoir des yeux pour la scruter. Elle se disait simplement que c'était un nouveau défi pour elle. Elle prit donc ce dont elle avait besoin et commença sous ses yeux à réparer sa tunique. Ses doigts fins glissaient habilement sur le tissus alors que le fil elfique la raccommodait doucement. Elle ne parlait pas, dans ses pensées, concentré dans ce qu'elle faisait. Elle ne savait pas quoi lui dire. Elle n'osait lui poser de question. Que pourrait-elle bien lui demander de toute façon. '' C'est une journée magnifique ? '' Quelle banalité. Il se fichait sûrement bien du temps qu'il pouvait faire. Elle restait alors presque cloîtré dans ses pensées à défaut de pouvoir lui adresser la parole. Elle se concentrait plutôt sur le tissu entre ses doigts. Elle resta plusieurs et longues minutes plongé dans sa tâche puis elle se rendit compte qu'elle avait besoin d'un morceau de tissu. Elle se retourna alors pour aller chercher ce qu'il lui fallait mais se retrouva presque nez à nez avec lui. Il sembla surpris et recula de plusieurs pas. Elle s'excusa en bredouillant presque.

- Excusez moi, je ne voulais pas vous surprendre... j'ai simplement besoin d'un autre morceau de tissu...

Elle le contourna un peu gêné et se dirigea vers ses chutes. Elle chercha quelques instants encore troublée mais se rendit vite compte qu'elle cherchait sans voir, qu'elle touchait sans réellement sentir. Elle était un peu perdue sur l'instant. Elle se reprit rapidement et après quelques instants revint vers lui avec un morceau dans les mains. Elle lui fit un large sourire, bien que timide et se remit au travail. Elle se posait soudainement une question et elle espérait que sa réponse soit positive. Elle lui fit alors face, toujours souriante et demanda d'une voix douce.

- Est-ce que vous comptez rester... ? J'entends par ceci, Le temps que je finisse mon travail...Car si c'est le cas, je pense pouvoir vous proposer de vous mettre à votre aise... ca risque de me prendre un peu de temps...  
Revenir en haut Aller en bas
 

Caught like a fly.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» → is this one thing that caught me slippin' le 14 mai 2012 à 08h42.
» Eva « Please don't see just a girl caught up in dreams and fantasies
» Nymeria ∞ Please don't see just a girl caught up in dreams and fantasies
» Le fabuleux Juke-Box du Grand Escargot
» cray ➺ caught in a landslide, no escape from reality

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fallen Age :: La Terre du Milieu :: Le Rhovanion :: Eryn Lasgalen-