RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps • Telia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Dustin Clare
Messages : 113
Or dans sa bourse : 606
Date d'inscription : 07/10/2014
Localisation : Là où on ne m'attend pas


Vos possessions
~:

MessageSujet: Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps • Telia   Mar 4 Nov - 12:29




Faut que t'arrête d'essayer de manger et de marcher en même temps
Ft. Beren & Eothain
 
La route avait été longue jusqu’à la forteresse des elfes et le Rohirrim manquait désormais cruellement de sommeil, ayant préféré raccourcir son temps de repos pour voyager plus vite et aussi éviter de se les geler à dormir à la belle étoile dans la neige ! Le couvert de la forêt atteint, cheval comme cavalier se voyaient déjà prendre un peu de repos bien mérité et un repas correct. Il avait mis du temps c’est vrai à se rendre au chevet de Telia, mais il faut dire aussi qu’on l’avait grandement empêché de savoir la vérité jusque-là. Sans doute parce que tout le monde se doutait de ce qu’il ferait dans la demi-seconde qui suivrait cette annonce. Retarder l’échéance, ne raconter la vérité que proche de la prochaine réunion du conseil du Rohan, c’était bien là une manière déguisé de lui faire comprendre qu’il n’aurait pas le luxe de séjourner à Eryn Lasgalen bien longtemps. Maudit soient-ils. À la porte, il n’eut guère de soucis pour passer en montrant pattes blanches et surtout son insigne de commandant de la cavalerie. Il détestait son grade, mais pour une fois il présentait un avantage. Déposant son entier aux écuries et demanda à un garde de l’emmener voir Telia. Une violente dispute risqua même de démarré au moment où l’elfe lui fit remarquer qu’il était à la fois sale et puant de par son voyage et le manque d’hygiène qui allait avec. Franchement, qu’est-ce qu’il croit lui, qu’il a le temps de se laver et de se parfumer ? Visiblement, il n’avait pas le choix et évitant que cela ne tourne au pugilat face à un ennemi qui lui serait supérieur, il se laissa guider dans un endroit où il put prendre un bain des plus rapides. En temps normal, il se serait battu, mais il était visiblement trop fatigué et quelque part pressé de rendre visite à son amie. Vraiment, les elfes et leur manies de la propreté… Finalement, propre comme un sous neuf, il fût introduit dans le quartier des guérisseurs où il se heurta à l’un d’eux. Là s’en était de trop et il éclata dans une colère noire. « Je vous jure qu’elfe ou pas elfe, je vous défonce la tête si vous ne me laissez pas voir Telia Sovatys, c’est clair ?! » Beugla-t-il au risque d’éveillé les malades, peut-être que comme ça monsieur bâton dans le cul finira par comprendre qu’il n’avait pas l’intention de faire machine arrière. Et sa technique sembla porter ses fruits puisqu’il lui intima de se taire et de le suivre. Qui a dit que la violence ne résolvait rien ? L’elfe l’abandonna devant une porte qu’il désigna comme sa destination et disparu dans un froissement de ses trop beaux habits. Eothain soupira et frappa trois coups à la porte avant de l’ouvrir avec douceur, chose étonnante. Une fois entré dans la pièce, il referma derrière lui et avança dans la pièce en inspectant la pièce de ses yeux noisette. La jeune femme reposait sur son lit, visiblement encore endormie et il comprenait désormais mieux le refus du guérisseur. Qu’à cela ne tienne, il était à bon port, où il voulait être et nulle part ailleurs. À pas feutrer, enfin pour un humain, il s’approcha de Telia et l’observa sur toutes les coutures qu’il pouvait voir avant de se reculer et de s’asseoir sur le siège de la chambre. Croisant ses jambes, il resta assis là pendant plusieurs minutes à regarder la gondorienne dormir.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Katrina Law
Messages : 198
Or dans sa bourse : 811
Date d'inscription : 05/08/2014


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps • Telia   Mar 11 Nov - 16:53


Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps
Eothain & Telia

Encore ce même cauchemar. Encore et toujours. Il avait décidé de me hanter. Mais avec le temps passant, j’avais l’impression qu’il perdait en puissance en vivacité. Je ne me réveillais plus en hurlant. Mais les démons étaient toujours là. Je luttais contre eux chaque jour et j’étais sur le chemin de la victoire. Petit à petit il reculait. Je retrouvais de plus en plus de force. Ma jambe avait guérit, il fallait juste la remuscler. Seul mon abdomen me jouait encore des tours. Il y avait aussi ma santé mentale comme le disait si bien mon guérisseur. Mes cauchemars n’avaient pas disparus et cela l’inquiétait. J’étais plus souvent en colère, je démarrais au quart de tour cloitré entre ses murs à ne pas pouvoir sortir et obligé de subir la mélancolie du peuple elfique. Alors il ne fallait pas trouver bizarre, que je devienne folle.

Un grincement et un petit claquement me fit bouger dans mon sommeil réveillant mes rêves tumultueux. J’avais vaincu l’image de mon père, mais pas le gobelin m’enfonçant sa lame dans le ventre. Je m’agitais légèrement, j’avais soudainement chaud. Je voulais me réveiller, me sortir de cette affaire. Je savais désormais que cela n’était qu’un rêve, un souvenir. Mais le chasser n’était pas facile. Pourtant j’ouvris les yeux brusquement, le front trempé de sueur et ma respiration légèrement saccadé. Je scrutais la pièce un peu déboussolé avant de me rappeler que j’étais à Eryn Lasgalen. Maudite cité ! Maudit habitant !

Je me redressais et une silhouette non loin, m’observant me fit tourner la tête. J’aurais eu une arme à portée de main, je l’aurais saisi dans la seconde où je m’étais senti observé, mais mon cher guérisseur m’avait privé de tout objet dangereux. Cela ne m’avait pas empêché d’agresser Elendil avec une brosse à cheveux. Mais je n’avais rien à craindre de mon visiteur. Eothain. Son visage m’arracha un sourire de joie. Le premier depuis que j’étais ici. Je l’avais attendu longtemps et il était enfin là. J’avais eu un tas de visite mais j’avais attendu la sienne avec impatience. Il était le seul qui me comprenait vraiment. Elendil avec son côté elfique m’énervait et nos disputes me rongeaient l’esprit. Edwyn…notre relation était délicate et pas assez stable pour m’aider. Alors qu’Eoth. Nous nous connaissions depuis l’enfance. Nous étions quasiment pareils.
« J’ai cru que tu ne viendrais jamais me voir. Combien d’elfe as-tu tué pour venir jusqu’ici ? »



Je venais de retrouver le sourire. Il était impressionnant de voir comment la présence d’une personne pouvait faire renaître une personne. Je sentais soudainement toutes mes peurs, tous mes démons partirent loin. Je me sentais de nouveau moi-même. J’étais revenue d’entre les morts, je m’étais battus et je me sentais soudainement guérit. Je savais que je ne l’étais pas d’un point de vue physique. Mais dans ma tête, le calme était revenu. Je me doutais que cela repartirait comme avant quand il quitterait la pièce mais pour le moment, je profitais de ce calme bienfaisant.
« Tu ne peux pas savoir à quel point, je suis heureuse de te voir. »

copyright Bloody Storm


Steward of Gondor + Home is behind the world ahead. And there are many paths to tread. Through shadow, to the edge of night until the stars are all alight. Mist and shadow, cloud and shade. All shall fade, all shall...fade.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Dustin Clare
Messages : 113
Or dans sa bourse : 606
Date d'inscription : 07/10/2014
Localisation : Là où on ne m'attend pas


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps • Telia   Lun 17 Nov - 18:28




Faut que t'arrête d'essayer de manger et de marcher en même temps
Ft. Beren & Eothain
 
La jeune femme lui semblait en état… pas en forme, pas comme il l’avait encore vue avant qu’elle ne parte pour cette maudite mission. Qui avait-eu la présence d’esprit de l’envoyée là-bas ? Non, rectification qui avait –eu la présence d’esprit de l’envoyée là-bas sans lui ?! Pas sûr qu’ils seraient forcément revenu plus en état qu’elle ne l’était actuellement, mais ça l’aurait soulagé moralement d’avoir été avec elle dans cette situation. Enfin, il n’avait pas pu partir, il avait dû rester pour épaulé son roi. On ne fait pas ce qu’on veut quand on est commandant, même si souvent il défiait les lois de l’autorité jusqu’à marcher tel un funambule sur la corde raide des limites de la patience et de la gentillesse d’Eold. Il en avait parfaitement conscience et s’il le faisait c’était uniquement dans le but d’être destitué de cette fonction qui lui pèse sur le cœur et les épaules. Redevenir simple soldat, redevenir un simple orphelin, un pauvre paysan, c’était tout ce qu’il demandait en fin de compte. Cependant, il doutait même que cela puisse réellement soulager son esprit torturé par les révélations datant de deux ans auparavant. Révélations d’une défunte mère, comme si le souvenir d’elle agonisante au pied des arbres monstrueux de Fangorn, ne le hantait pas assez comme ça. Maudit soit le roi-sorcier, la mémoire, les remords et les regrets. Plonger dans ces noires réflexions, il n’en sortit qu’au son de la voix d’une de ses plus vieilles amies, ce qui lui tira la moitié de son célèbre sourire arrogant au coin des lèvres. Il haussa alors ses larges épaules avant de prendre son air le plus crâneur avant de répondre : « Il n’y a même plus un seul elfe de vivant ici ! Tous morts, je n’en ai épargné aucun. » Puis, il éclata de rire avant de soupirer. « Non, aucun, j’ai même fait l’effort de prendre un bain pour éviter les embûches. En fait, j’ai failli en tué un quand il m’a interdit de te voir, alors que je viens de faire une chevauchée presque sans arrêt et sans dormir depuis Dale jusqu’ici, que je me suis plié à leur hygiène elfique de mes deux ! Non, mais qu’est-ce qu’ils croient eux ? Que j’ai toute ma vie pour attendre ? Jusqu'à preuve du contraire, j'ai pas l'éternité devant moi...» Eothain se montait rarement aussi irascible, mais cette histoire lui portait sur le moral et il avait désormais les nerfs à fleur de peau. Il allait falloir lui expliquer pourquoi il avait tardé et aussi pourquoi il ne resterait pas autant qu’il le voudrait. Non vraiment, il détestait sa situation de chef d’armée, mieux valait d’ailleurs qu’il ne croise pas Eold en rentrant sinon ce serait assurément une fameuse bagarre entre eux. « Je n’ai appris ton état, qu’il y a quatre jours, pour tout te dire. Cela m’a soigneusement été caché afin que je ne vienne pas élire domicile ici jusqu’à ton rétablissement. Mieux encore, je ne dispose que d’une semaine à partir d’aujourd’hui pour te voir et rentré à Erebor pour la réunion du conseil de guerre du Rohan. Durant laquelle, je risque d’être particulièrement… silencieux. » La violence ne résolvait rien, pas plus qu’il ne s’emporte contre son souverain alors autant faire exactement l’inverse de qu’il attendait de lui. Il pouvait être particulièrement désagréable quand l’envie lui prenait et là, il en avait plus qu’envie. « Je suis content de te voir en vie aussi, qu’est-ce que je deviendrais moi sans toi ? Allez fait moi de la place, je tombe de fatigue. » Aussitôt dit, il fit voler ses botte, se glissa dans le grand lit avec la malade et observa le plafond. Oh qu’on y voit rien de situation ambigüe, la jeune femme n’était pas vilaine, mais elle était comme une sœur et on ne couche pas avec sa sœur que je sache ! « On jurerait un mouroir cet endroit. J’espère que ton adorable souverain va régler l’affaire assez vite, sinon ce n’est pas que la reine qui va y passer, mais tous les elfes. Pas que ça me dérangerait, je ne suis pas la personne qui se sent le plus concerné par le sort des oreilles pointues, mais ça nous ferait de sacré combattant en moins.» Il poussa un long soupire avant de tourné la tête pour regarder Telia. « Tu veux en parler ? » Il énonçait ainsi ce qu’il lui était arrivé, comme quelque chose de tabou ou de secret. Hmm confidence sur l’oreiller ? Ce n’est pas quelque chose de dédié qu’aux couples amoureux vous savez et ces deux-là en l’occurrence forment un vieux couples de tête brûlées suicidaires aux caractères de cochons sauvages !

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Katrina Law
Messages : 198
Or dans sa bourse : 811
Date d'inscription : 05/08/2014


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps • Telia   Dim 30 Nov - 15:12


Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps
Eothain & Telia

Aucun ? Mon Eoth…Que se passait-il ? Lui aussi visiblement éviter l’incident diplomatique. Et savoir qu’il partageait le même sentiment que moi envers le peuple elfique me rassurait grandement. Je me sentais nettement moins seule désormais. Voilà pourquoi je m’entendais aussi bien avec lui. Nous pensions exactement pareil sur bien des points. Et en réalité bien que si Elendil savait ce que j’avais enduré, il ne me comprenait pas. Alors qu’Eothain pouvait comprendre. Il pouvait comprendre ce que je ressentais. Et pas qu’au moment où tout avait dérapé durant notre expédition. Mais maintenant. Aujourd’hui. Seul lui pouvait en réalité m’aider à me sentir mieux.
« T’entendre dire ça me rassure. J’ai failli tuer de nombreuses fois mon guérisseur. Mais j’ai promis à Elendil ne pas provoquer d’incident diplomatique…C’est bien triste car ça me démange furieusement. »


Son explication de son arrivée tardive me révolta. J’avais d’abord pensé qu’Elendil n’avait pas envoyé les lettres qu’il avait dit qu’il enverrait. Mais cela n’était pas logique car il avait toujours veillé à ce que j’aille mieux et il savait qu’Eoth m’aiderait. Mais savoir que c’était à Erebor même que la nouvelle avait été dissimulait m’énervait. En plus il avait une date butoir pour retourner à la montagne solitaire. Le jour où je croiserai Eold, il allait falloir que je suis dise de mot pas très sympathique. Ce n’était pas mon Roi alors je pouvais bien….Bon Elendil me passerait surement une soufflante après comme quoi je n’étais pas à ma place mais ce ne serait pas la première et ce ne serait surement pas la dernière. J’avais un don pour m’engueuler avec mon Roi, c’était assez impressionnant car je ne finissais jamais aux cachots.
« La prochaine fois que je croise ton Roi, il va tellement m’entendre que plus jamais il ne te cachera pareil nouvelle ! Quitte à me faire réprimander par Elendil ensuite. Tu avais le droit de connaitre mon état et de venir à mon chevet ! C’est inadmissible ! »


Je le laissais se glisser à côté de moi dans le lit. Il était bien le seul qui pouvait le faire sans terminer plier en deux. Mais c’était parce qu’il n’y avait rien d’ambiguë entre nous. Une relation purement fraternelle.
« M’en parle pas. Je vais finir comme eux à ce rythme. En plus Elendil m’a interdit de retourner à Erebor. Le gondor habite ici désormais. Je dois supporter les elfes et leur mélancolie tout en évitant dans tuer un…une véritable torture. Surtout aussi loin de ce que j’apprécie. »




Cet endroit aurait ma mort. Pourtant je me battais pour garder un peu d’espoir dans ce trou à rat. Mais ce n’était pas simple. La bonne humeur des nains me manquaient. Les ruelles d’Erebor où j’avais passé mon enfance à vagabonder me manquait aussi. Eothain m’avait manqué. Edwyn aussi, il n’était pas encore passé… Cet endroit était pire qu’une prison. Rien à faire pour rendre un elfe joyeux. Eoth changea d’ailleurs de sujet. En parler…Ce n’était pas une mauvaise idée. Cela m’aiderait surement à aller mieux. Je pris une grande inspiration avant de commencer mon récit en tentant de rester neutre et de refouler la douleur et la peur.
« Nous étions tombée dans une embuscade. Nous avons été séparés en deux groupes et forcément avec la chance que j’aie, je me suis retrouvée dans le mauvais groupe. Les gobelins nous ont fait prisonniers. Ils ont voulu interrogé Gwail mais je ne pouvais le laisser tout seul. Il était pas entrainé ne rien sous la torture. Alors tu penses bien que je me suis proposée pour prendre sa place. Une elfe a fait pareil. Elina. Ils ont torturés Gwail jusqu’à qu’il meurt. Ils ont commencé à torturer Elina mais je les ai arrêtés avant qu’ils ne la tuent car ils n’allaient rien tirer d’elle. Ils se sont alors tournés vers moi. Ils ont fait chauffer une lame à blanc et… »

Je touchais l’endroit où la lame avait mordu mes chairs.
« Ils me l’ont enfoncé dans l’abdomen. Jamais je n’ai eu aussi mal. Ils allaient recommencer mais les autres sont arrivés et nous ont sortie de cet enfer. Après rien n’est allé. On a trouvé le dragon et sur le chemin du retour on a été pris en embuscade et je me suis pris une flèche dans la cuisse. Le reste…reste très vague. J’ai perdu connaissance peu de temps après. »

Je serais mes points pour contrer les douleurs fantômes et les souvenirs qui affluaient.


copyright Bloody Storm


Steward of Gondor + Home is behind the world ahead. And there are many paths to tread. Through shadow, to the edge of night until the stars are all alight. Mist and shadow, cloud and shade. All shall fade, all shall...fade.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Dustin Clare
Messages : 113
Or dans sa bourse : 606
Date d'inscription : 07/10/2014
Localisation : Là où on ne m'attend pas


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps • Telia   Mer 3 Déc - 12:00




Faut que t'arrête d'essayer de manger et de marcher en même temps
Ft. Beren & Eothain
 
L’incident diplomatique… Voilà bien quelque chose qui le faisait sourire jusqu’aux oreilles. Oh il le connaissait bien l’incident diplomatique, combien de fois il avait failli en provoquer un ? Bon, il pouvait encore les compter sur les doigts de ses mains, mais ce n’était pas grâce à lui-même qu’il avait évité que ça ne deviennent de vrais incidents. Il était même doué pour manquer de créer ce genre de problème au sein même de son propre camp, par exemple entre deux autres commandants ou entre lui et Eold la plus part du temps. Cependant, pour une fois, il n’allait pas donner tort au roi du Gondor, ce serait assez mal venu… d’autant plus qu’il allait déjà devoir se battre à un contre deux voire trois, alors si on retirait en plus ces maudits elfes, ce serait encore moins triste. « Non, mais ton guérisseur il a une royale tête de gland… Je croyais que les elfes étaient censé être beau, mais quel mocheté celui-là. Bordel, je n’en voudrais même pas comme pute si c’était une femme. Vu sa gueule, le tuer serait moitié moins cruel que de le laisser vivre. Bon… pour l’incident diplomatique, je ne dispenserais pas de conseil, je suis le roi de l’incident en tous genres, mais j’avoue que ce serait regrettable de perdre les elfes à ce stade et que ça arrangerait parallèlement bien le trou du cul qui réchauffe les trônes de nos patries respectives. Et rien que pour cette seule raison, j’éviterais d’en faire aussi. Non, mais tu me vois faire plaisir à cette pute mal baisée d’usurpateur ? » Idiot, il l’était peut-être, mais pas encore stupide à ce point-là, ce pourquoi malgré tous les presque incident, il n’était jamais parvenu à en commettre un réellement. Eothain prit ses aises dans le lit de la gondorienne et l’écouta râler tout son souffle contre Eold, mais était-ce finalement Eold qui était derrière tout cela ? Cela ne lui ressemblait absolument pas, en revanche… « Tu sais, je ne pense pas que ce soit la faute d’Eold… enfin, au départ je croyais, mais maintenant que j’y repense, il est partit pour le Rohan un peu après que vous ne reveniez et avec les premiers flocons de neige. Je pense que la responsable c’est sa sœur. Ceowyn me déteste, ce n’est pas nouveau, ça ne me surprendrais même pas qu’elle ait caché ça jusqu’au retour d’Eold, il y a peu… Faut dire que c’est une sacré trotte Erebor et Fangorn où il avait rendez-vous avec un espion. En fait, je dirais une espionne, sinon Eold ne se déplacerait pas pour ça. Elle doit être bien en chair la demoiselle et pas laide à voir. » Non, vraiment, Eold ne lui aurait pas fait un coup pareil, probablement même qu’en se désignant coupable, il tentait d’éviter qu’Eothain ne décide d’aller secouer la princesse du Rohan comme un vieux prunier. « Ah Ceowyn… elle ferait bien d’aller se faire ramoner une bonne fois, ça lui ferait pas de mal et ça la rendrait peut-être plus aimable ! Entre elle et ici, je me demande si je ne choisirais pas ici tiens. C’est franchement même plus vivant que cette blondasse. » Oui, il parlait ainsi de la sœur de son roi, mais elle n’avait jamais rien fait pour qu’il la porte dans son cœur non plus. Certes, c’était une femme admirable qui donnait de son temps et de sa personne –dans une certaine mesure- pour son pays, mais bordel qu’est-ce que ça lui couterait d’afficher un sourire ou d’arrêter de prendre tout le monde de haut ! « M’est avis que connaissant ton roi, ça ne va pas tarder à changer. Je doute malgré tout que le changement qu’il a subit ai pu à ce point altérer son esprit. Franchement, je ne voudrais pas être un elfe ici le jour où il va sortir de ses gonds… Ah, puis ne t’en fais donc pas, on va tous bouger d’ici peu. Eold ne peut pas rester éternellement séparé d’Elendil, c’est comme toi et moi. Tu les vois rester des mois entier à se parler par corbeaux interposés ? Il neigera en été quand ça arrivera. Qu’est-ce que je dis là, dans ce pays et avec un roi-sorcier au sud, ça pourrait arriver ! » Et sur ces derniers mots, il éclata de rire avant de regarder Telia. Ouais, il essayait de détendre l’atmosphère, de lui remonter le moral avec les âneries qu’il pouvait débiter à la seconde. « Allez, d’ici quelques semaines, le Rohan débarquera ici aussi, du moins les hauts gradés, je suis sûr. Et on les rendra à nouveau fou avec nos conneries. Je parie que ce sera même débattu durant la réunion. En revanche, si on pouvait laisser la mégère derrière nous… » Pour sûr, il en serait bien content. Cependant, cette situation serait difficile pour lui… Pourquoi ? Vous avez déjà vu un bordel dans une citée elfique ? Non ? Et bien lui non plus, simplement parce que ça n’existe pas. Adieu les putes, heureusement qu’il pourra encore compter sur la boisson. En vérité, il s’était plus attendu à ce qu’elle lui tourne le dos en lançant un ‘non pas envie’ boudeur que ce qu’elle se lance dans le récit. Cela avait vraiment dû être terrible alors. Le Rohirrim se tourna sur son côté, s’accouda au matelas et posa sa tête dans le creux de sa main en écoutant. La torture. Déjà vu, déjà fait, mais jamais subit, comment pourrait-il seulement comprendre la sensation que cela fait. Il se le figurait simplement parce qu’il avait vu les gens hurler sous ses traitements et qu’il se disait bien souvent qu’il préférait mourir de suite que de vivre ça. Cela ne l’étonnait même pas que cette belle idiote se soit presque offerte aux gobelins pour servir de marionnette à la place de l’autre, mais qu’elle sotte idée elle avait eu quand-même. Aurait-il fait pareil ? Probablement oui, grand impulsif qu’il est une fois saisi par l’adrénaline d’une situation inextricable. « On aurait jamais dû vous envoyer si peu nombreux faire ce genre de mission. Rien déjà que l’idée de chercher un dragon était plus que suicidaire, même moi je le dis. Ce qui est fait est fait… tu ne reviendras pas en arrière, ma douce, faudra vivre avec… Allez vient là. » Il étendit le bras et la serra doucement contre lui et posa un baiser sur sa tempe comme un frère l’aurait fait avec sa sœur. « Ne laisse pas ça te démolir, d’accord ? Des choses horribles, on en vivra encore, mais cette fois on tâchera d’être ensemble, je te le promets. »

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Katrina Law
Messages : 198
Or dans sa bourse : 811
Date d'inscription : 05/08/2014


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps • Telia   Jeu 18 Déc - 15:16


Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps
Eothain & Telia

Malgré mon état, Eoth arrivait à me faire rigoler. Tête de gland…pour mon guérisseur, Usurpateur mal baisé pour Namoth…Tout cela m’avait manqué. Bien que ce n’était pas le genre de vocabulaire que j’utilisais tous les jours voir quasiment jamais à cause de mon éducation d’enfant de noble, cela me faisait sourire et m’avait un peu manqué. Il était tellement peu soucieux des différentes étiquettes, que l’atmosphère était toujours détendue, joyeuse et insouciante avec lui. Cela me faisait énormément de bien, j’en oubliais presque l’humeur déprimante des elfes de ce royaume. Je priais pour qu’Elendil se dépêche d’arranger la situation avant que je ne me contrôle plus et commette un meurtre à cause d’une folie grandissante.
« Il a tous les défauts du monde celui-là. Mais il fait bien son boulot voir trop bien son boulot. Une fois que je pourrais mettre les pieds dehors, je serais toute neuve ou presque ! »

Ceowyn…Pourquoi ferait-elle ça ? Je ne la connaissais pas personnellement mais nous avions un caractère assez proche. Quoique là, je ne la comprenais pas du tout. D’accord, elle n’appréciait pas le rohirrim mais Elendil non plus et pourtant cela ne l’avait pas empêché d’envoyer rapidement une lettre à Erebor pour lui signaler mon état. Elle connaissait mon affection pour Eothain, pourquoi attendre, laissant mon état moral dégringoler ? Et surtout prendre le risque de subir la colère de mon frère ? Parce que je me doutais bien qu’il en avait gros sur le cœur de cette cachoterie. Mon esprit n’arrivait pas à trouver une explication logique face à ce geste.
« Je ne comprends pas pourquoi elle ferait cela ? »

M’enfin bon, je n’allais pas m’étendre sur le sujet. Eold sans Elendil. Non pas possible ou du moins seulement pour un cours laps de temps. Nos Rois étaient comme des frères, ils avaient grandis ensemble et leur amitié était à toute épreuve malgré leur grande différence de caractère. Mais les opposés s’attirent.
« Nan amenez là avec vous, j’aurais du mot à lui dire moi, à la sœur de ton Roi. Elle va apprendre à cacher des lettres et à jouer avec le moral de deux commandants d’armées. Non mais franchement ! »

Je fermais les yeux quand il me serra dans ses bras et m’embrassa sur la tempe. Je savais qu’on allait voir des choses horribles dans la guerre qui allait arriver. Mais il y avait l’horreur de la guerre et la torture. C'était deux choses différentes. Deux choses qui nous atteignaient différemment.
« Au final le dragon était surement la partie la plus facile de cette mission. Je sais que je devrais vivre avec et je vais le faire. Je sais que j’en ai la force, mais c’est plus dur à faire qu’à dire. On nous a pas formé à ce remettre debout après ça. On nous apprend à ne pas céder pendant, à torturer les autres mais après ? On nous a rien dit, rien appris. Et c’est le plus dure. Avancé dans le noir à la recherche d’un peu de lumière. En se sentant seule, perdue car c’est un combat qu’on doit mener seul malgré l’appui de nos proches. Et le pire je crois…ce sont nos démons du passé qui reviennent nous hanté. »

C’était le pire. Voir les souvenirs douloureux du passé revenir, modifié par la douleur et la peur.


copyright Bloody Storm


Steward of Gondor + Home is behind the world ahead. And there are many paths to tread. Through shadow, to the edge of night until the stars are all alight. Mist and shadow, cloud and shade. All shall fade, all shall...fade.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Dustin Clare
Messages : 113
Or dans sa bourse : 606
Date d'inscription : 07/10/2014
Localisation : Là où on ne m'attend pas


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps • Telia   Jeu 8 Jan - 18:11




Faut que t'arrête d'essayer de manger et de marcher en même temps
Ft. Beren & Eothain
 
Elle serait comme neuve en sortant ? Oh, peut-être qu’il pourrait dans ce cas trouver une quelconque qualité au guérisseur, même si ce serait probablement un cheminement intérieur long et difficile, mais pas impossible. Enfin, il ne pourrait jamais guérir l’âme de la jeune femme et cela personne ne le peut. Du moins, pas sur un humain, leur vie est bien trop courte pour cela. À peine dans la fleur de l’âge qu’ils ont déjà un pied dans la tombe. « Ce serait pas mal d’avoir un corps presque neuf. Avec tout ce qu’ils ont déjà ramasser les nôtres. On serait en état d’affronter l’armée noire au moins. » Dit-il avec un sourire mi amusé, mi moqueur. Jamais il ne mettrait en doute les talents des elfes pour la guérison, il avait assez vu de leurs « miracles » pour en douter, mais il répugnerait toujours de passer entre leurs mains. Le seul qu’il avait autorisé à le toucher c’était Elendil parce qu’il n’avait pas d’autre choix et il devait bien admettre que la blessure que l’héritier du Gondor avait soigné le démangeait bien moins que les autres. Pourquoi Ceowyn aurait-elle fait cela ? Allez savoir, lui-même n’avait aucune explication rationnelle au comportement de la sœur de son roi. Cela aurait été Théomer, il en avait bien une d’explication, mais ce n’était pas lui. Ou alors… non, mais là ça deviendrait une ligue entière contre lui. Bien que ce ne soit pas si absurde que cela, puisqu’il parvenait à se mettre à dos pas mal de monde et cela continuerait tant qu’Eold n’ouvrirait pas les yeux sur le fait qu’il cherchait pertinemment à se faire mettre au banc de toutes ces fonctions. En attendant, ça risquait de ne pas être triste l’arrivée du Rohan à Eryn Lasgalen si Telia a en effet l’intention de dire le fond de sa pensée à la sœur d’Eold. Pour une fois, il tâcherait d’être sur place, ce serait tellement jouissif ça ! « Je ne sais pas pourquoi, si je le savais je me poserais pas la question. Oh, je veux être là alors quand tu vas exploser. Non, mais comme dit, je pense que Ceowyn ferait bien de se retrouver quelqu’un pour qu’elle se rappelle qu’elle n’est pas infaillible et qu’elle peut elle aussi avoir besoin d’un peu d’attention. Va le lui faire admettre cela dit. » Cette femme était désormais tellement enfermé dans son deuil et ses idées de figure maternelle martyre pour tout un peuple qu’elle ferait tout aussi bien de devenir prêtresse d’une quelconque religion. Il se retient d’ailleurs d’en faire la même réflexion à Telia, qui aurait bien besoin d’avoir enfin le cran ou le courage d’admettre qu’elle avait plus qu’envie d’être dans les bras d’Edwyn. Quoi ? Eothain ne serait pas toujours là pour lui servir d’échappatoire et dans la mesure où elle est fragilisée en ce moment, ce ne serait pas du luxe, s’il pouvait se montrer utile Edwyn pour une fois hein ! Ce dragon… il n’en avait entendu que des murmures comme une sombre histoire qu’on ne veut pas ébruité. En même temps, s’il pouvait être d’une quelconque utilité, mieux valait que Namoth n’en sache rien. Les démons du passé, lui n’avait pas besoin d’avoir subi la torture pour qu’ils viennent chaque jours le hanté. « Je sais, je n’ai pas eu besoin de ça pour que les miens me hantent. » Il lui avait toujours été impossible de parler de ce qu’il avait vu, subi et apprit dans sa vie. Il se présentait comme un orphelin quelconque avec moins de cervelle que les autres, un penchant trop prononcé pour la boisson et pour le plaisir de la chair, mais au fond, ce n’était qu’une comédie qu’il jouait depuis bien longtemps. Décidant que l’atmosphère devenait par trop pesante, il regarda fixement Telia. « Tout ça en fait pour me cacher le fait que t’as encore essayé de manger en même temps que tu marchais hein ? Et que c’est pour ça que tu es dans cet état. Que vais-je donc faire de toi. » Dit-il sourire malicieux et amusé sur les lèvres. Le sérieux, c’était finalement quelque chose qu’il n’aimait pas, quelque chose qu’il redoutait et repoussait loin de lui. La vie est une vaste farce… alors autant joué le même jeu qu’elle.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Katrina Law
Messages : 198
Or dans sa bourse : 811
Date d'inscription : 05/08/2014


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps • Telia   Mer 14 Jan - 13:29


Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps
Eothain & Telia

MAvoir un corps neuf dans un esprit meurtri serait-il plus profitable dans une guerre ? Pas sur. IL fallait mieux avoir les deux sains. Malheureusement j’étais encore secouée et mon esprit avait de mal à guérir alors que mon corps avait presque complètement cicatrisés. J’avais juste des boursoufflures blanches à l’endroit où les flèches ou les lames m’avaient touché. Cela finirait pas ne devenir qu’une fine trace blanche sur ma peau légèrement hâlé. Des marques que j’oublierai au vu du nombre que je possédais déjà. Mais mon esprit lui, avait bien plus de mal. Cependant je ne lâcherais pas mon combat et je me tiendrais sur le front lors des batailles. Je ne serais pas mise de côté à cause d’un esprit défaillant. Je voulais retrouver mes hommes et me battre pour reconquérir nos terres.
« Ouais mais si on est à moitié fou, cela ne nous sera pas profitable pour autant… »

S’il voulait être présent, quand j’expliquerai à Ceowyn, les quatre vérités cela serait avec grand plaisir. Et l’idée de la mettre avec quelqu’un me fit éclater de rire. La blondasse du Rohan se remariant…je n’arrivais même pas à imaginer cela. Déjà que caser Eold serait compliqué mais alors sa sœur. C’était quasi mission impossible.
« Je t’enverrais une invitation avec la date, l’heure et le lieu alors ! Et faut lui trouver un mec qui n’aura pas peur de se faire castrer. Elle est pire que moi sur certains points. Ou alors on lui trouve un eunuque mais elle sera frustrée après… »

Quand je lui parlais de mes démons du passé, il me répondit qu’il n’avait pas besoin d’une séance de torture pour les lui rappeler. Je me calais encore plus contre lui en soupirant. J’avais réussi à les repousser en me forgeant une carapace mais elle venait de voler en éclat à cause des gobelins. J’espérais que j’arriverais à la reforger pour repartir comme avant et les oublier comme je les avais oubliés des années plus tôt. Il le fallait pour que je ne devienne pas folle. Car si j’étais inapte à reprendre mon post, autant qu’on m’ôte la vie tout de suite. Cela serait mieux que de me laisser dans une folie pour les restants de mes jours.

Eothain détendit l’atmosphère. Je me retins de rigoler. J’émis un claquement de langue.
« Mince, tu m’as démasquée ! Ouais je voulais tenter une nouvelle technique pour avancer plus vite….Mais je ne suis pas douée et regarde dans quel état ça m’a mise ! Promis la prochaine fois je fais tester mes idées avant de les tester moi-même. »

Elle le regarda avec un mou mi déconfite mi yeux doux pour l’amadouer.
« Suis-je réellement tombée si bas ? Je dois vraiment être irrécupérable…Mais sinon je sais !!! La prochaine on essaye de partir à l’aventure en chevauchant à l’envers !!! Qu’est-ce que t’en dis ?! »

Mes yeux pétillaient de malice et d’une flamme de vie qui n’était plus là depuis quelques semaines. Retrouver mon frère m’avait été plus que bénéfique.


copyright Bloody Storm


Steward of Gondor + Home is behind the world ahead. And there are many paths to tread. Through shadow, to the edge of night until the stars are all alight. Mist and shadow, cloud and shade. All shall fade, all shall...fade.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps • Telia   

Revenir en haut Aller en bas
 

Faut que t'arrête d'essayer de marcher et manger en même temps • Telia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Le loup immortel - Sköll
» Arrête de croire... Faut Boire!! ♦ Kara
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fallen Age :: La Terre du Milieu :: Le Rhovanion :: Eryn Lasgalen-