RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la fraicheur de la journée |- Telia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Bridget Regan
Messages : 63
Or dans sa bourse : 394
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Rhovanion


Vos possessions
~:

MessageSujet: A la fraicheur de la journée |- Telia   Jeu 30 Oct - 15:26







Telia - Aryanna




La journée était claire,  fraiche mais sans nuage. Le soleil commençait à se lever plus tard, on sentait la fraicheur de la fin de l’année.  L’hiver, une saison magnifique avec le givre et la neige, les paysages blanchissaient et brillaient. Une merveille. Chaque saison était une merveille pour moi, un chef d’œuvre fait par les Valars.  Bien qu’à Valinor les saisons n’existent pas, j’ai toujours aimé cette particularité d’Arda.  J’avais toujours un peu plus de travail durant cette saison,  les maladies étant plus propices à ce moment de l’année.  

Il était temps de faire le pleins d’herbes et autres produits que je récoltais dans la nature pour mes soins. Je comptais bien me faire un stock de potion, pommade et grog pour mes soins.  Il faut mieux être préparé, toujours organiser. Et puis c’est mieux d’en avoir trop que pas assez.  Un hiver trop rude et les maladies seraient plus coriaces. L’avantage d’être une elfe, je ne pouvais pas être contaminer, ce qui était un plus pour soigner.  Et à côtés il y avait tout ce qu’apportait le froid : engelure, blessure qui cicatrise mal. Enfin bref  une bonne période pour un médecin.  

Je quitte Dale et ses environ pour me diriger vers Mirkwood. J’avais toujours cette habitude de nommée la forêt ainsi, j’avais connu Vert-Bois durant son apogée, et j’étais un vieux de la vieille, je n’adhérais pas au nouveau nom. Les vieilles habitudes sont les plus tenaces.  A cheval ce n’était pas bien long.  Ni à pieds, il y avait trois heures de marche. Les deux étaient faisables.  J’ai pris avec moi un panier qui se ferme et un sac en toile de jute.  Je mettais toujours les plantes d’un côtés et tout ce qui est champignon, écorce ou insecte de l’autre.  Il y a une petite brise entre les arbres de la forêt. J’avais l’avantage de ne pas craindre les changements de météo mais ce n’était pas une raison pour se balader en tenue légère.  C’est plutôt calme, je n’entends pas de bruit étrangé à la forêt, pourtant  la citée Sylvaine n’est pas loin. Mes cousins n’étaient pas en sortie pour le moment. Il est vrai qu’elle était bien plus calme à une époque, il y a des décennies, cette forêt n’était pas très fréquentable.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Katrina Law
Messages : 198
Or dans sa bourse : 811
Date d'inscription : 05/08/2014


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: A la fraicheur de la journée |- Telia   Sam 8 Nov - 22:05


 
A la fraicheur de la journée
Aryanna & Telia

 
Je devais prendre l’air. Mes blessures étaient cicatrisées en apparence. Mais seulement en apparence d’après mon guérisseur qui se battait bec et ongles pour me garder au lit. Mais je n’en faisais qu’à ma tête. J’en pouvais plus. J’avais besoin de sortir, de prendre l’air. Je ne pouvais plus rester enfermé, coincé entre quatre murs avec la mélancolie des elfes qui me plombait le moral un peu plus chaque jour. Je ne les supportais plus. Pleurer leur mort de cette façon. Cela me tapait sur le système et je ne comprenais pourquoi passer autant de temps sur un deuil. J’avais perdu mon père et au-delà d’une semaine j’étais de nouveau sur pied et non à me larmoyer sur ce que j’allais devenir sans lui. Les elfes avaient désormais Elendil pour les guider, il fallait qu’ils arrêtent.

 Je décidais de quand même désobéir. J’enfilais ma tenue de monte et je m’emmitouflais dans des fourrures pour ne pas avoir froid. La neige recouvrait toute la Terre du Milieu et il faisait froid plus que la normal. Je sortais de ma chambre pour tomber nez à nez avec mon guérisseur. Oops. Mais je ne me laissais pas faire pour autant. Il m’ordonna de retourner au lit en me disant que mes blessures n’avaient pas fini de guérir. Alors je lui rétorquais avec ma fougue légendaire.
« Alors vous irez expliquez à mon Roi pourquoi son commandant des archers devra rester encore quelques temps de plus inapte car sa santé mental ne va pas fort, ou alors je vais lui dire que vous me séquestrait. Plus vous me gardez enfermez, plus je vous enquiquinerais. Alors vous me laissez sortir une heure ou deux et je reviens ! Promis je ne fais pas de folie ! »

Pour une fois, il céda pour mon plus grand bonheur. Je m’empressais de me rendre à l’écurie pour retrouver mon compagnon de voyage, Vagabond. L’hongre alezan avait été amené d’Erebor après notre retour. Il m’accueillit avec un hennissement sonore, content de me revoir après tant de temps. Je demandais à un palefrenier de me préparer car avec mes blessures, je n’étais pas sûr de pouvoir hisser la selle sur son dos. Il m’aida même à me mettre en selle pour que je n’aie pas à forcer. J’attrapais les rênes et pressa mes mollets contre les flancs de ma monture qui partit au petit trot.


Une fois à une petite distance de la cité elfique, je repassais Vagabond au pas et j’inspirai profondément l’air froid de la forêt. Qu’est-ce que cela pouvait faire du bien. Même mon compagnon était heureux de sortir. Visiblement même les chevaux elfiques n’étaient pas les meilleurs compagnons du monde. L’alezan ne cessait de trottinait d’impatience. Je finis par céder à sa requête en desserrant mes doigts sur les rênes pour le laisser prendre le galop. Je me laissais griser par le vent froid et la sensation de liberté, laissant mon cheval galoper librement.

Mais soudain il changea d’allure sans prévenir, manquant de me désarçonner. Je raccourcis immédiatement mes rênes et je suivais la direction que pointaient ses oreilles. Il sentait quelques choses. J’espérais que cela n’était rien d’important car je n’étais pas armée. J’encourageais l’animal à avancer dans cette direction. Je vis un peu plus loin une femme brune ramassant des choses. Une guérisseuse, une elfe…encore. Mais celle-ci je la connaissais. Aryanna. Elle vivait à Dale, du moins quand j’étais plus jeune. Plusieurs fois, elle m’avait conseillée d’être prudente. Ce qui me faisait bien rigoler car j’étais tout sauf prudente.
« Aryanna ! Qu’elle surprise de vous voir ici. Je ne m’attendais pas à croiser quelqu’un par ce temps glacial ! »

 
copyright Bloody Storm


Steward of Gondor + Home is behind the world ahead. And there are many paths to tread. Through shadow, to the edge of night until the stars are all alight. Mist and shadow, cloud and shade. All shall fade, all shall...fade.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Bridget Regan
Messages : 63
Or dans sa bourse : 394
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Rhovanion


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: A la fraicheur de la journée |- Telia   Lun 17 Nov - 14:12







Telia - Aryanna




Mon ouïe fine entend du bruit au loin. Des sabots qui martèlent le sol et le le son léger d'une respiration. Je ne pouvais pas dire à ce moment là où allait cette personne. Allais-je avoir de visite ou non ?? Cela était à voir. Homme ou Elfe, cela me dérangeais guère, avec mon âge je connaissais tous les peuples qui peuplais la Terre du Milieu et j'étais devenu proche de chacun d'eux, et même des des nains pour faire taire des mauvaise langue. Beaucoup de personne, dont les elfes et les nains oublient les complicités et l'amitié qu'il y avait entre Noldor et Nain durant le Bélériand et encore aujourd'hui nos natures étaient toujours aussi complémentaires. Mais la fierté des un et l'orgueil des autres n'aidait pas vraiment.  Le son se rapproche, je décide alors de me redresser pour voir qui passe, en laissant mon panier à mes pieds.

J’eus un sourire en reconnaissant la personne sur son cheval. Cela faisait bien longtemps que je l'avais pas vu, j'étais même étonné dans un sens. Quitte à envisager de le retrouver j'aurais pensé que cela serait prêt de Dale, citée des Hommes et pas dans un royaume elfique. Elle ne semblait pas avoir changer depuis ses quelques années, toujours aussi courageuse mais toujours aussi inconsciente aussi. Mes conseils avaient été vains.

-Telia. Je voie que tu a embellie depuis la dernière fois que je t'ai vue. Tu est devenue une belle jeune femme, qui je voie est toujours aussi têtue....

Je regarde autour de moi. Les arbres denses protège de la chute de neige, mais le sol était recouvré une couche de givre tout comme le pieds des arbres. Oui le temps était froid, mais j'étais une de ses rares personnes à ne pas être touchée par la météo. Je passe une mains sur mon col qui protége mon cou, je sais pourtant être raisonnable.

-J'ai l'avantage de ne pas craindre ce genre d'effet. Bien que je trouve que de la neige à Dale est contre nature. Toi en revanche tu est sensible aux maladies.....

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Katrina Law
Messages : 198
Or dans sa bourse : 811
Date d'inscription : 05/08/2014


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: A la fraicheur de la journée |- Telia   Dim 30 Nov - 14:44


 
A la fraicheur de la journée
Aryanna & Telia

 
Toujours aussi têtu. Sa remarque me fit rigoler. Si elle savait que j’étais pire que têtu, elle s’arracherait surement les cheveux. Je me souvenais des conseils qu’elle me donnait quand j’étais petite…J’avais dû en écouter aucun ou peut-être un, un bon jour. Mais mon gout pour le danger était toujours le même et ne s’était pas arranger avec l’âge malheureusement. Je mis pied à terre, prudemment pour ne pas que le cuir de la selle ne frotte mon abdomen. Ce n’était pas le moment que ma cicatrice me lâche, mon guérisseur me tuerait sur place. Non où du mois, il m’enfermerait immédiatement et m’empêcherait de sortir avant mon rétablissement complet et demanderait l’appui à Elendil sur ce point. C’était le où comment rendre folle la commandante des archers du Gondor.


 J’aurai pu parier qu’elle allait me faire une remarque sur mon imprudence et j’aurai gagné. Certes il faisait froid et je pouvais tomber malade. Mais la maladie était le cadet de mes soucis en ce moment. Ma principale préoccupation était plutôt ma santé mentale et ensuite ma santé physique. Et je trouvais que j’avais fait attention. J’aurai plus sortir bien moins couverte que cela. Et vu que je n’étais pas sortie depuis longtemps, prendre l’air ne pouvait me faire que du bien. Même un air glacial venu de je ne sais où et qui n’avait rien de naturel selon les elfes. Je lui répondis avec légèreté et insouciance.
« En réalité, ce n’est pas ma santé physique qui m’inquiète mais ma santé mentale. Je préfère tomber malade que de devenir à moitié folle et ne plus pouvoir commander les archers du Gondor. »

Je ne rêvais que d’une chose en dehors de rentrer à Erebor, ce qui n’arriverait surement pas car Elendil me l’avait interdit c’était de reprendre l’entrainement et retrouver mes hommes. J’avais besoin de bouger, de vivre. Enfermé dans une pièce n’était pas une chose pour quelqu’un comme moi. Une chose que mon guérisseur n’arrivait malheureusement pas à comprendre.
« Je suis toujours aussi têtu et je possède toujours un gout très prononcé pour le danger, mais vous n’avez pas changé non plus. Vous me conseillez toujours la prudence. Quoique je vais finir par croire que c’est une caractéristique de votre peuple. »



Mieux ne valait pas lui dire que je souhaitais la mort de tous les elfes d’Eryn Lasgalen. Elle ne verrait surement pas cela d’un très bon œil. Et la phrase d’Elendil me disant d’éviter l’accident diplomatique avec elfe restait dans un coin de ma tête. Comme quoi, j’arrivais à obéir parfois. Bon certes, je ne le ferais pas à chaque fois car je faisais de gros effort à chaque fois, mais cela fonctionnait pour le moment. Bien qu’Aryanna n’était point une elfe sylvestre d’Eryn Lasgalen. Cependant je la respectais assez pour tenter de tenir ma langue.
« Faisons quelques pas ? Mes doigts de pied vont finir par s’engourdir à cause du froid. »


 
copyright Bloody Storm


Steward of Gondor + Home is behind the world ahead. And there are many paths to tread. Through shadow, to the edge of night until the stars are all alight. Mist and shadow, cloud and shade. All shall fade, all shall...fade.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Bridget Regan
Messages : 63
Or dans sa bourse : 394
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Rhovanion


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: A la fraicheur de la journée |- Telia   Ven 19 Déc - 16:53







Telia - Aryanna




Oui elle n'avais pas changer depuis que je ne l'avais pas vue à la citée. Telia avait du caractère, cela était utile pour se pas se laisser marcher sur les pieds et tenir dans l'adversité. Mais trop de témérité pouvait rendre irréfléchie et aveugle. C'était une qualité et un défaut. Il fallait savoir y tempéré et ne pas attiré les ennuies et le danger à cause de ça. C'était le genre de Telia à foncé dans le danger sans réflechir. Sauf qu'elle n'était pas immortelle et un jour cela lui fera grand tord. Elle ne faisais pas attention, alors j'étais doublement prudente, histoire de compensé son manque de prudence. Je m’assois sur un tronc gelée non loin de mes pieds.

Sa santé mental ?? Vert-Bois était si difficile pour elle ? La compagnie des elfes était si dure ?? Dans se cas je n'étais sûrement pas la meilleure personne pour lui être de bonne compagnie. J'étais certes différentes des elfes, mais je reste une Eldar. Elle devait saturé niveau oreille pointues. Je décide de prendre mon panier du bout du bras, et je me relève.

-Et bien que dit tu de m’aider, cela te changera peut les idées. Et oui nous sommes toujours prudent, on compense celle que ton peuple manque cruellement. Mais la plus part du temps les gens écoutent les conseils pas comme toi.....

J'avais eu un petit sourire amusé. Elle en faisait qu'a sa tête. Qu'elle ne le nie pas tout le monde qui la fréquentais le savait. C'était Telia. Pour la changer c'était trop tard. Elle était aussi têtue qu'une naine. Parfois cela m'amusais, je trouvais tellement enfantin. Je ne sais pas si c'était le fait d'être mortel ou d'être les deuxièmes enfants d'Iluvatar qui faisais ça. J'avais toujours trouvé les autres peuples, et même aujourd'hui, ils me surprenaient toujours.

-On va marché ne t'en fais pas. Tu pourra peut être m'aider à trouvé de la fourrure sur des cadavres. Je n'aime pas tué les animaux quand ce n'est pas pour se nourrie. Je ne préfère pas les chassé  juste pour ça. Mais dit-moi qu'est-ce qui te malmène autant pour vouloir fuir ??

© Méphi.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Katrina Law
Messages : 198
Or dans sa bourse : 811
Date d'inscription : 05/08/2014


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: A la fraicheur de la journée |- Telia   Mar 23 Déc - 16:51


 
A la fraicheur de la journée
Aryanna & Telia

 
Pas comme moi. Et ça voulait dire quoi ça !! Je pouvais écouter...mais seulement quand j'en avais envis. La preuve j'écoutais Elendil depuis quelques semaines. J'écoutais quand cela me plaisait. Quand c'était au sujet de ma vie, j'écoutais peu car je souhaitais être maître de mon destin un point c'est tout. Personne ne pouvait me dicter ce qui était bon ou pas de faire. Je le décidais moi même. Je savais toujours que je me lançais dans des missions dangereuse où je risquais ma vie. J'en avais conscience. Parfaitement conscience. Et c'était cela que les gens ne comprenait pas. Il ne comprenait pas ce désir du danger, de sentir l'adrénaline parcourir mes veines, avoir le coeur qui battait fort dans sa poitrine, se sentir vivant par la peur. C'était cela que j'aimais. Me sentir vivante de cette manière. Je ne dirais pas qu'il n'y a pas d'autre façon de se sentir vivant, mais moi je n'avais pour le moment que trouver cela, cette façon.

"Oh certaines personnes dans mon peuple sont sages. Et concernant les conseils...cela dépend de mon humeur et du sujet. Quand il s'agit de sauver ma vie, je sais que j'ai tendance à faire la sourde oreille. J'aime le danger même si je risque ma vie à chaque moment. Mourir ne me fait pas peur. L'enfermement et l'ennuie...je crains cela comme la peste."

Aryanna me proposa de l'aider et de trouver de la fourrure sur des cadavres. Elle n'aimait pas tuer des animaux. Je pouvais le comprendre, mais elle allait avoir un petit soucis. Je n'avais pas d'arme, pas d'arc pour tirer de flèche. J'avais promis à mon guérisseur de n'emporter aucune arme. Bon j'avais une petit dague caché dans ma botte, au cas où et uniquement pour me défendre. Donc je n'allais pas tuer aujourd'hui. Et je n'aimais pas spécialement tuer non plus mais quand il n'y avait pas le choix, je le faisais sans me poser de question. Je tirais peu importe la cible. Un Izzal Din, un animal, un gobelin. Je tirais et tuais. On nous avait appris à ne pas regretter le départ de la flèche. Alors cela ne me faisait rien. Quoique tuer un ennemi était toujours quelque chose de soulageant mais sinon...non.

"Malheureusement je n'ai pas d'arme sur moi et je doute être en état de tirer."

Qui me malmenait ? Ca question me fit rire. Personne. Personne ne me malmenait. C'était juste un monde trop différent du mien que je ne comprenais pas et qui m'énervait. Tout simplement.

"Malmener est peut-être un mot bien fort pour le pauvre elfe chargé de ma guérison. Mais disons que nous nous entendons pas très bien, il me retient enfermé dans une chambre depuis des semaines, j'en peux plus tout simplement. Et l'ambiance morbide et dépressive régnant à Eryn Lasgalen...Je n'en peux plus. Je n'arriverais pas à comprendre comment votre peuple vit le deuil. Mais les chants tristes et tout ce qui va avec, ne m'aide pas à guérir. j'aurais besoin d'une ambiance plus joyeuse...Pour oublier, reprendre des forces et renvoyer mes démons dans les ténèbres. "

La neige craquait sous nos pas, un doux son à côté des chants des elfes sylvestres. Je tenais Vagabond par la bride, l'hongre suivait soufflant dans mon cou comme pour me réchauffer. Mais je sentis ce souffle s'arrêter et les rênes se tendirent. Je me retournais vers l'animal.

"Ne commence pas à faire ta tête de mule et avance ! "

Mais il avait décidé de rester là. Pourquoi ? Je l'ignorais, il ne faisait que poser ses grands yeux bruns sur moi. Cet animal était aussi têtu que moi.

 
copyright Bloody Storm


Steward of Gondor + Home is behind the world ahead. And there are many paths to tread. Through shadow, to the edge of night until the stars are all alight. Mist and shadow, cloud and shade. All shall fade, all shall...fade.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Bridget Regan
Messages : 63
Or dans sa bourse : 394
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Rhovanion


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: A la fraicheur de la journée |- Telia   Jeu 1 Jan - 16:06







Telia - Aryanna




Je n'étais pas du genre à juger. Ce n'étais ni dans ma  nature ni un trait de caractère. Non personne devait juger personne. Personne n'est parfait et avoir l'arrogance de pointé les défauts des autres et en faire un jugement sur ce vaut cette personne, était pour moi quelque chose d'inadmissible. Les personnes étaient comme elles étaient, avec des qualités et des défauts. Il fallait s'y faire et y accepter. Il y avait forcément des stéréotypes sur chaque races en Terre du Milieu, mais la mentalité avait quand même bien évoluer depuis les Guerres du Bélériand. Et heureusement dans un sens.

-Je comprends bien que la mort ne te fait pas peur. Mais est-ce qu'au moins tu réfléchis à ce qu'il y a après la mort. Les Elfe vont à Valinor, les Nains vivent dans un pseudo monde après leur passage chez Mandos, mais les Hommes cela reste un mystère.

J'avance, délicatement mais d'un pas ferme, entre les racines et autres végétation au sol. Mon panier a la mains, se balançant le long de mon corps. La fine couche de givre craquait sous mes pieds. Je me baissa pour ramasser des champignons. Puis regarde Telia. Oui c'était une femme d'action. Ce n'était une de celle qui s’épanouissait a avoir des enfants et être heureuse à s'occuper de son foyer. Non elle n'était pas de ce genre là. Il vivait presque pour la mort. Comment pouvait-elle s’attacher à quelqu'un quand elle pensais à risquer sa vie ? Je la voyais mal dans une relation épanouissante sans pensé à l'autre, à sa peine ou son inquiétude. Elle prenait pas en compte l'inquiétude des autres. C'est ce que je lui reprochais le plus.

-Les elfes sont plus disciplinés et surtout n'ont pas pas peur d'avoir des méthodes plus.....directe pour s’assurer du résultat. Ce médecin s'inquiète pour toi, et comme il semble bien te connaître, il adapte sa méthode à ton comportement. Le feu par le feu comme on dit. Il ne faut pas en vouloir aux personnes qui s’inquiète pour toi, cela veut dire qu'ils ont de l'affection.  Cela te dérange que quelqu'un s'attache à toi ??

Je me retourne alors vers elle. Surprise par certains de ces mots.

-Le deuil.....moi même je le vie comme personne d'autre. Sur ce point je ne pourrais ni t'aider ni te l'expliquer. Bien que j'avoue le faire duré, ne sert à pas grand chose puise un elfe revis à Valinor. Moi même je l'ai porté longtemps, mais c'est plus la séparation qui est difficile. En tout cas c'est mon cas. Mais le lien entre âme aimée, entre âme sœur, est spéciale  le deuil est quelque chose de difficile, car c'est une partie de nous même, a proprement dit qui disparais. Les nains le comprennent, Aulë leur a offert cette particularité. Mais Je crois que tu vise le peuple de Vert-Bois. Hum c'est vrai que depuis le temps, cela aurait dû s’apaiser. Dit-moi quel sont ces démons d'ont tu parle ??

Telia se stoppe soudainement. Son cheval semble presque encré dans le sol. Je vais alors vers lui et lui frotte le dos.

-Ecoute ta cavalière. Ce n'est pas facile pour elle, alors essayer de lui facilité les choses. Fait ça pour elle.

Si il n'écoutait pas sa maîtresse, au moins moi je sais qu'il m'écouterait.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Katrina Law
Messages : 198
Or dans sa bourse : 811
Date d'inscription : 05/08/2014


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: A la fraicheur de la journée |- Telia   Mer 14 Jan - 12:09


 
A la fraicheur de la journée
Aryanna & Telia

 
PSon discours sur la mort me fit rire. Pourquoi ? Car je n’étais pas quelqu’un à penser à ce genre de chose. Aucun humain n’y pensait. Seulement les elfes. Que répondre àc cela de façon poli. Car je m’en fichais royal de ce qu’il y avait après la mort. Si elle venait me prendre bah c’était très bien ! Je l’accueillerais comme une amie. Je n’avais nullement peur de ce qu’il y avait après ou de ce qu’il n’y avait pas, après. Et je n’étais pas spécialement curieuse de le savoir. Je préférais profiter de ma courte vie en Terre du Milieu que de me poser des questions aussi morbide et déprimante.
« Franchement. Vous me voyez penser à une chose aussi déprimante. Certes j’ai une vie courte comparé aux nains et aux elfes ! Autant en profiter au maximum et ne pas avoir de regret de ne pas avoir vécu telles ou telles choses au moment où la mort viendra. Et honnêtement, je me fiche de ce qu’il peut y avoir. »

Le feu par le feu. Non mon guérisseur avait décidé de me pourrir la vie car j’étais invivable tout simplement. Rien de plus. Certes ses talents n’étaient pas discutables pour les plaies physiques ! Mais concernant mon mental, on repassera. Si je ne comprenais pas les elfes, il ne comprenait pas mon esprit d’humaine. Alors bon soigné le feu par le feu, je n’y croyais pas trop.
« Au contraire, il ne me connais pas. L’enfermement n’est pas la solution. Je ne doute pas de ces capacités à me remettre sur pied physiquement. Mais mentalement, il ne sert à rien. A part à me faire devenir folle chaque jour un peu plus. Je ne comprends pas la nature elfique, je le reconnais. Mais lui ne comprend ma nature d’humaine insouciante du danger et ayant besoin de bouger pour se sentir vivante ! Et j’accepte parfaitement qu’on s’attache à moi ! »

Je détournais les yeux sentant le rouge me monter aux joues à la simple pensé d’Edwyn. Merci Aryanna !
« Ce sont mes démons du passé. Mon père principalement et tout ce qu’il accompagne. Mais cela est simplement du à ces foutus gobelin ! »

Si j’en croisais un, je ne donnais pas cher de leur peau. Je me vengerais de cette petite séance de torture gratuite. Je vengerais la mort de notre compagnon de route qui n’avait pas réussi à s’en sortir.
Aryanna massa le dos de Vagabond, et l’alezan finit par avancer. Mais il n’avançait pas avec autant d’entrain qu’à l’ordinaire. J’avais l’impression qu’il marchait sur des œufs. Je regardais ses sabots et je vis qu’il faisait des petits pas, prudent et délicat.
« Mais oui…le sol…Il est trop dure, et ça lui fait mal. Pardonne-moi mon grand ! J’aurai du y penser plutôt ! »

 
copyright Bloody Storm


Steward of Gondor + Home is behind the world ahead. And there are many paths to tread. Through shadow, to the edge of night until the stars are all alight. Mist and shadow, cloud and shade. All shall fade, all shall...fade.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur
visage : Bridget Regan
Messages : 63
Or dans sa bourse : 394
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Rhovanion


Vos possessions
~:

MessageSujet: Re: A la fraicheur de la journée |- Telia   Mer 28 Jan - 16:19







Telia - Aryanna




Une chose aussi déprimante ?? Elle oubliais que les Hommes aussi avaient une vie autre part après la mort. Simplement cette information seuls les Valar l'avaient. Tout être humains allait quelque part après sa mort, seul la destination des elfes était connue. Ce n'était pas déprimant, c'était plus cette curiosité des mortels que cela devait intriguer. Je connaissais Telia depuis longtemps, des années. Mais même après tout ce temps il y avait plusieurs choses que je ne comprenais pas chez elle. Pas forcément des traits spécifiquement chez les mortels, mais son caractère à elle, j'ai pourtant connu des personnes à la personnalité complexe, mais elle était celle qui me rendait le plus perplexe. J'avais arrêter de vouloir comprendre, je pense même qu'elle ne voulait pas être comprise. Elle s'enfermait dans ce qu'elle était sans se remettre en question. Un peu trop d’ego Telia ??

-Et bien s'il te connaît pas, lui signaler serait sûrement plus diplomate non ?? Les Eldar ne sont pas stupides si tu fait des requêtes auprès d'eux. Mais bon j'ai plus l'impression que cela touche ton égo Telia. Il y a vraiment des choses chez toi que je comprendrais jamais, et cela à rien a voir avec nos natures différentes.

Je remarque le petit changement de couleur sur ces pommettes. J’eus un petit sourire. Touché. Je finie de flatter un peu le cheval avant de passer devant sa cavalière.

-Dans ce cas, au lieu de te laisser envahir par ces démons, faut les combattre. Mais il faut avoir l'envie et surtout le courage. Et te connaissant tu va sûrement préférer avec la douleur et t'enfermée que d'essayer de soulager tout ça.

Je me retourner alors.Je regarde de nouveau son cheval. Cela ne devrais pas être désagréable pour lui. Ses sabot de devraient pas sentir le gel.

-C'est sûre si il n'est pas ferrer, le givre va le déranger. Depuis quand une cavalière comme toi oublie de faire ferrer son cheval ??



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A la fraicheur de la journée |- Telia   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la fraicheur de la journée |- Telia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ile-à-Vache, ilôt de fraicheur subit des dégâts après Fay, Gustav, Hanna et Ike
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fallen Age :: La Terre du Milieu :: Le Rhovanion :: Eryn Lasgalen-