RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 IV. Les Peuples

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thefallenage.forumgratuit.be
visage : Eru Ilùvatar
Messages : 226
Or dans sa bourse : 390
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Derrière toi


MessageSujet: IV. Les Peuples   Mer 6 Aoû - 12:23


 
Les peuples

Dans un soucis de toujours vous aider à en savoir plus, nous avons fait quelques précisions sur les peuples. Ils n'est pas obligatoire de le lire mais, ce ne peut être qu'un plus pour vous. Vous trouvez ci après la liste des précisions par peuples.


Les Humains:

  ✘Les Rohirrims
  ✘ Les Numénoréens/Dunedains

Les elfes:

  ✘ Les Elfes Sylvestre
  ✘ Les Elfes de l'Ouest ou Noldor

Les Istari

Les Nains

Les Hobbits

Les Izzal Din

 


Dernière édition par Eru Ilúvatar le Mer 6 Aoû - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thefallenage.forumgratuit.be
visage : Eru Ilùvatar
Messages : 226
Or dans sa bourse : 390
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Derrière toi


MessageSujet: Re: IV. Les Peuples   Mer 6 Aoû - 12:24


Les peuples

Les hommes
Les Hommes arrivèrent avec le lever du soleil dans la partie extrême-orientale de la Terre du Milieu, nommée par les elfes Hildorien «Pays des suivants». Contrairement aux elfes, ils étaient mortels et, selon les critères nains, leurs vies étaient courtes. Comparés aux elfes, ils constituaient une race faible physiquement et mentalement. Ils résistaient mal aux maladies et succombaient aisément à la rudesse des éléments. Ils étaient opiniâtres et se reproduisaient plus rapidement que les autres peuples, ils finirent d'ailleurs par prospérer dans les terres de l'Est...

Lorsque Morgoth se rendit dans ce pays, il constata qu'il pouvait aisément plier les hommes à sa volonté. Certains fuirent ce mal et se rendirent dans l'Ouest et le Nord, dans les cités de Beleriand et Noldor. Les elfes acceptèrent leur allégeance et les nommèrent Atani «nés en second». Plus tard, les habitants de Beleriand se firent appeler le peuple Edan.

Au début du Premier Age vint une autre race d'hommes. Leur peau étant basanée, les elfes les appelèrent les Orientaux. En temps de guerre, la plupart se montrèrent indignes de confiance et ils trahirent les elfes au profit de l'ennemi.

Quand le Premier Age du Soleil se termina et que Morgoth fut emprisonné dans le vide, la ville de Beleriand fut engloutie sous la mer Occidentale. Les Edain qui survécurent se divisèrent alors,certains partirent à l'Est, pour vivre dans la vallée de l'Anduin. On les appelait les Nordiques du Rhovanion dont descendent les Rohirrim. Les autres partirent quant à eux vers le sud avec les elfes qui leur offrirent un pays dans la mer Occidentale : l'Ouistrenesse. Ce peuple se fit appeler les Dunedain où les Numénoréens chez les elfes...

Au Deuxième Age, les Dunedain devinrent une grande puissance navale. Leur durée de vie fut augmentée et ils grandirent en force et en sagesse. Leur histoire fut glorieuse, mais corrompue par Sauron... Les Dunedain partirent en guerre contre les Valar et furent anéantis. Leur île fut détruite et disparu... Quelques Numénoréens échappèrent cependant au désastre. Ils vécurent au pays d'Umbar dans le Sud de la Terre du Milieu, connus sous le nom de Numénoréens Noirs. Les plus nobles rejoignirent pour leur part la Terre du Milieu en navire, parmi ces derniers il y eut notamment le seigneur Elendil le Grand et ses deux fils : Isildur et Anarion. Ces véritables héritiers des Dunedain créèrent deux puissants royaumes : l'Arnor (Au Nord) et le Gondor (Au Sud).

Le pouvoir de Sauron grandit à nouveau. Les Dunedain conclurent une alliance, la dernière, avec les elfes. Les deux armées se rejoignirent : les hommes, guidés par Elendil et les elfes par Gil-Galad. Ils combattirent des Haradrim, des Orientaux et les Numénoréens Noirs ainsi que les légions de Sauron. L'Alliance vainquit mais Gil-Galad, Elendil et Anarion furent tués lors de l'affrontement. Seul restait Isildur qui prit l'anneau à Sauron et envoya son esprit errer dans les régions désertiques de la Terre du Milieu.

Ainsi le Troisième Age commença. Isildur connut un destin tragique en se faisant abattre par des orcs et perdit l'anneau.
Ses fils dirigeaient l'Arnor et ceux d'Anarion le Gondor qui se fit attaquer par d'autres peuples d'hommes tels que les Balchoth ou les Orientaux. De son côté, l'Arnor du faire face aux Numénoréens Noir et aux Haradrim. Le premier vainquit toujours ses ennemis, mais le second fit face à une difficulté de taille. Le puissant roi-sorcier d'Angmar (ancêtre de Namoth Storgor), réunit une armée d'orcs et de créatures maléfiques ainsi que des hommes des collines et des Orientaux. Angmar fut détruite par les armées du Gondor mais l'Arnor disparut. Seul un petit nombre de leur peuple continua à errer dans les terres désertes du royaume disparut, on les appela les rôdeurs du Nord.

Le Gondor s'allia aux Rohirrim afin de combattre les invasions barbares du Sud et de l'Est. Ils combattirent sans relâche le mal commis par Sauron, sans céder à la corruption...

A la fin du Troisième Age pendant la Guerre de l'Anneau, les peuples s'allièrent soit à Sauron, soit aux Dunedain. L'armée de Sauron fut vaincue et l'Anneau unique détruit. Les Dunedain prirent pour roi unique Aragorn fils d'Arathorn, le véritable héritier d'Isildur. Il fut couronné sous le nom d'Elessar et fut un dirigeant fort et sage, faisant la paix avec les Orientaux et les Haradrim.

On désigne le début du Quatrième Age, l'âge de la domination des hommes, jusqu'à la prise de pouvoir de Namoth Storgor.
Le roi Eldarion du Gondor, ainsi que le roi du Rohan Theofor se firent assassiner par le tyran descendant direct du roi-sorcier d'Angmar, et les royaumes humains furent assujettis à sa puissance. Quelques hommes arrivent encore à rejoindre la seule zone libre de la Terre du Milieu où une armée de la reconquête s'organise, tandis que dans les villes occupées des guildes de rebelles se forment...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thefallenage.forumgratuit.be
visage : Eru Ilùvatar
Messages : 226
Or dans sa bourse : 390
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Derrière toi


MessageSujet: Re: IV. Les Peuples   Mer 6 Aoû - 12:24


Les Rohirrims


Alors toute l'armée de Rohan éclata en chants; les hommes chantaient tout en massacrant, car la joie de la bataille était en eux, et le son de leur chant, qui était beau et terrible, parvint jusqu'à la Cité.



Origines

Les Rohirrims ou Eothéod, «Seigneur des chevaux», forment une peuplade Nordique de guerriers et dresseurs de chevaux renommés qui vivaient dans la vallée de l'Anduin.
Le roi Eorl le Jeune fut le plus glorieux de ce peuple : il domestiqua les mearas, les plus nobles et les plus beaux chevaux de la Terre du Milieu. Il conduisit aussi son peuple à la bataille du Celebrant en l'an 2510 du Troisième âge afin d'aider l'armée du Gondor qui faisait face à une invasion orque.
A la demande des hommes du Gondor, Eorl créa un royaume dans la province du Calenardhon rebaptisée le Rohan, ou la Marche.
Sur les collines proches des montagnes blanches, à la cour royale d'Edoras, se trouvait Meduseld, le château des rois du Rohan dont le toit était d'or.

Sur la Terre du Milieu

Le second roi le plus célèbre fut Helm Poing de Marteau. Ce fut le dernier roi de la Première lignée du Rohan.
En effet, le Rohan sous son règne subit des invasions Dunlendings ainsi que le froid et la faim. Mais le seul nom de Helm Poing de Marteau suffisait à semer le doute et la terreur chez ses ennemis. D'après la légende, ce roi marchait à travers les tempêtes de neige comme un troll dans la nuit. Il tuait ses ennemis sans armes et à main nue. Quand il mourut à la fin du Long Hiver, les Dunlendings affirmèrent que sa colère était restée pour les hanter ainsi que tout les ennemis des Rohirrims pendant des siècles et des siècles...
Pendant la guerre de l'anneau au Troisième Age, Théoden dernier des rois de la Seconde lignée tomba sous le pouvoir de Saroumane qui lui empoisonna l'esprit. Avec l'aide de Gandalf, il échappa à l'enchantement et conduisit ses guerriers à la victoire lors de la bataille de Fort-Le-Cor et des champs de Pelennor. Il fut tué par le Roi-Sorcier de Morgul qui fut lui même tué par la nièce de Théoden : Eowyn... D'où l'annexion du Rohan par Namoth Storgor.
La couronne passa donc à Eomer le neveu du roi tombé au combat.
Il figura parmis les plus grands rois de la Marche et renoua l'ancienne alliance avec le Gondor qui entretenait pendant le début du Quatrième âge des relations plus qu'amicale.


Apparence

Les Rohirrims sont des hommes pratiquement tous blonds avec des yeux bleus. Leurs cheveux étaient nattés en de longues tresses.
Pour la bataille, ils portent des corselets d'argent et des côtes de mailles brillantes, leurs casques étaient des heaumes argentés ornés d'une queue de cheval ondulante. Ils étaient armés de lances et de longues épées et tenaient des boucliers verts décorés d'un soleil d'or ainsi que des bannières vertes où figurait un cheval blanc.
Leurs destriers étaient pour la plupart blanc ou gris.

Langage et symbole

L'occidentalien, ou langue commune, était censé dériver de l'adûnaïque qui s'était répandu depuis Númenor en Terre du Milieu. Il s'agissait d'une langue humaine, bien qu'enrichie et affinée sous l'influence des Elfes. L'occidentalien finit par supplanter les autres langues dans la plupart des contrées jalonnant la côte ouest de la Terre du Milieu, bien que sous la forme de diverses variétés très proches, différant principalement par l'accent.
Dans les régions septentrionales des terres à l'ouest de la Terre du Milieu, vivaient des descendants des Edain parlant des langues apparentées à l'adûnaïque. Les Rohirrims parlent parfois le Rohanais même si cela est plus considéré comme un patois...

L'emblême du Rohan est un cheval galopant sur un fond vert. Le cheval représente Felarof un Mearas "les princes des chevaux" que Eold le Jeune premier roi du Rohan parvint à dompter.
Il est à noter que seul les descendants de la lignée d'Eold peuvent chevaucher des Mearas...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thefallenage.forumgratuit.be
visage : Eru Ilùvatar
Messages : 226
Or dans sa bourse : 390
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Derrière toi


MessageSujet: Re: IV. Les Peuples   Mer 6 Aoû - 12:24


Les Numénoréens


Les Númenóréens, les Rois parmi les Humains. Ils grandirent en sagesse et en gloire, et en toutes choses ressemblèrent plus aux Premiers-Nés qu'aucun autre peuple des Hommes.

Origines

Quand le pouvoir de Morgoth fut anéanti, les survivants du peuple des Edains se virent attribuer une île par les Valar dans la mer Occidentale. Celle-ci se nommait Numénor, les humains se firent donc appelés Numénoréens en référence à leur nouvelle terre.
Le premier roi de Numénor fut Elros Demi-Elfe, frère d'Elrond. Il chosit de devenir mortel mais son règne dura 400 ans, ses descendants, recevant aussi l'héritage elfique, virent leur vie se prolonger de manière significative.

Les Numénoréens furent à l'abri des ténèbres qui se propageaient sur la Terre du Milieu, car même si Morgoth avait disparu, son serviteur Sauron était revenu et les hommes de l'Est et du Sud de la Terre du Milieu le vénéraient.
Malgré la paix qu'ils connaissaient, les Numénoréens devinrent orgueilleux, ils voulurent se déclarer seigneurs de la Terre du Milieu.
En 3262 du Deuxième Age, ils se rendirent en Mordor avec une armée si impressionnante que Sauron se rendit sans combattre. Il fut enchaîné et emmené dans la tour du roi de Numenor. Cette reddition ne fut en fait qu'un stratagème afin de pouvoir corrompre ces hommes qui se trouvaient si loin de son emprise.
Il corrompit le roi de Numenor Ar-Pharazôn, se fit construire des temples et convainquit les hommes de partir en guerre contre les Valar dans les Terres Immortelles. L'armée Numénoréennes fut alors détruite ainsi que leur île.

Une partie des Numénoréens survécut. D'un côté les Elendili, les "fidèles" qui n'avaient pas été corrompus par Sauron. Ceux-ci s'embarquèrent pour la Terre du Milieu et fondèrent les Royaumes de l'Arnor et du Gondor.
D'un autre côté, les autres Numénoréens qui avait succombé au pouvoir de Sauron se firent appeler plus tard les Numénoréens Noirs.

Sur la Terre du Milieu

Les Elendili fondèrent deux royaumes : un au Nord nommé Arnor et un autre au Sud nommé Gondor. Ces deux royaumes prospérèrent de la fin du Second Age jusqu'à une certaine période du Troisième Age lorsque le royaume de l'Arnor fut démantelé.
Le Gondor prospérait, mais l'Arnor finit par succomber aux assauts des troupes du Roi-Sorcier d'Angmar. Ce dernier s'empara aussi du roi du Gondor qui fut alors livré à la lignée des Intendants.
Après la guerre de l'Anneau, le dernier descendant des rois Numénoréen , Aragorn,revint au pouvoir réunifiant le royaume de l'Arnor et du Gondor. Il fit revenir l'âge d'or de la puissance Numénoréenne sur la Terre du Milieu.

Langues et Symboles

-L'occidentalien, ou langue commune, était censé dériver de l'adûnaïque qui s'était répandu depuis Númenor en Terre du Milieu. Il s'agissait d'une langue humaine, bien qu'enrichie et affinée sous l'influence des Elfes. L'occidentalien finit par supplanter les autres langues dans la plupart des contrées jalonnant la côte ouest de la Terre du Milieu, bien que sous la forme de diverses variétés très proches, différant principalement par l'accent.
-Les rois Numénoréens parlent aussi parfaitement l'elfique.

L’emblème des Numénoréens et du royaume du Gondor représente un Arbre blanc. Celui-ci à été détruit à plusieurs reprises, quatre fois exactement par les Rois du Gondor.
Le dernier à été planté par Aragorn/Elessar lui-même au sommet de la tour blanche de Minas Tirith.

source:http://www.archivesdegondor.net/peuples/humains.php#3

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thefallenage.forumgratuit.be
visage : Eru Ilùvatar
Messages : 226
Or dans sa bourse : 390
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Derrière toi


MessageSujet: Re: IV. Les Peuples   Mer 6 Aoû - 12:25


Les peuples

Les Elfes
Les elfes s'éveillèrent quand Varda, la dame des cieux raviva les étoiles. C'est Eru l'unique ou Iluvatar qui créa la plus belle et la plus sage race qui fut jamais. Il décida que les elfes possèderaient et créeraient plus de beauté que toute autre créature terrestre, et qu'ils connaîtraient les plus grands bonheurs et les plus profondes peines.

Ils seraient immortels et sans âge afin de pouvoir vivre aussi longtemps que la terre elle-même. Leurs corps pourraient cependant être détruits par le feu ou l'acier dans les combats et même, mourir d'un grand chagrin. Leur taille équivaut à celle des hommes, mais les elfes sont plus forts d'esprit et de corps et avec l'âge, ils deviendraient plus sages et plus beaux encore... Leurs cheveux ressemblent à de l'or filé, de l'argent tissé ou encore à du jais poli. Leur visage rayonne toujours et leur voix est magnifique et harmonieuse. Il est bien connu que les elfes excellent dans la poésie, le chant et les discours. Ils furent aussi le premier peuple de la Terre qui s'exprima grâce à la parole. Les elfes se nommèrent ainsi eux-mêmes les Quendi «ceux qui parlent» car ils enseignèrent la parole à toutes les races de Terre du Milieu.

Au Premier Age des étoiles, après la chute de Morgoth, les Valar appelèrent les elfes à les rejoindre dans les Terres Immortelles, car ils souhaitaient protéger les elfes contre le mal qu'avait laissé Morgoth dans la Terre du Milieu.
Les Elfes furent pour la première fois divisés entre ceux qui souhaitaient rejoindre les Valar : les Eldar et ceux qui voulaient rester : les Avari. Ces derniers restèrent dans la région où l'influence maléfique de Morgoth était la plus forte afin que celle-ci décline. Les Eldar quant à eux, se répartissèrent en trois tribus dirigées par trois Rois : la tribu des Vanyar avec Ingtwë comme roi, la tribu des Noldor avec Finwë et les Teleri dirigé par Elwë. Les Vanyar et les Noldor rejoignirent immédiatement les Terres Immortelles. Les Teleri pour leur part, se divisèrent en plusieurs races. Certains rebroussèrent cependant chemin en cours de route : les Nandor, les Laquendi, les Sindar et les Falathrim.

Les Sindar devinrent la race la plus puissante de la Terre du Milieu grâce aux enseignements et à la lumière de Melian la Maia. Avec l'aide des nains des Montagnes Bleues, ils construisirent Menegroth ou les «milles cavernes».

Puis, vint la Guerre de Colère durant le Premier Age du soleil où Morgoth fut à jamais anéanti, cependant les grands royaumes de la Terre du Milieu furent détruits. Menegroth et Gondolin en faisait partie. Seul une petite partie du royaume elfe appelé le Lindon échappa à la destruction. C'est là que s'établirent les Eldar pendant les premières années du Deuxième Age. La plupart de ceux qui avaient survécu partirent dans les Terres Immortelles.

Gil-Galad fut le dernier des grands rois Eldar sur la Terre du Milieu. Son règne dura aussi longtemps que le Deuxième Age du soleil. Certains Noldor et Sindar rejoignirent les elfes sylvestre et créèrent des royaumes. Thranduil fit de Vertbois-le-Grand son royaume forestier, Celborn et Galadriel dirigèrent la Lothlorien, la forêt d'or. A cet âge, la plus grande colonie Eldar fut Eregion où se rendirent de nombreux Noldor. On les appela les Gwaith-i-Mirdan ou les orfèvres elfes.
Sauron vint à Eregion sous un déguisement et demanda à Celebrimbor de forger les anneaux de pouvoir. A cause d'eux et de l'Anneau Unique forgé par Sauron, la guerre entre Sauron et les elfes eut lieu ainsi que de nombreuses autres qui suivirent.


Les batailles de la guerre de Sauron furent terribles. Eregion fut dévasté et Celebrimbor périt. Gil-Galad envoya Elrond et de nombreux guerriers porter secours au peuple survivant d'Eregion. Ces derniers s'enfuirent à Imladris nommé plus tard Fondcombe et choisirent Elrond le demi-elfe comme seigneur. Les elfes n'étaient pas assez forts pour briser le pouvoir de Sauron tant qu'il possédait l'Anneau Unique, mais leurs alliés les Numénoréens (ou Dunedain) étaient devenus puissants. Ils capturèrent le seigneur ténébreux et l'enchaînèrent sur leur île. Il y resta jusqu'à ce que l'île soit engloutie...

Sauron échappa à la chute de Numénor. Les elfes et les hommes scellèrent alors une ultime alliance pour briser le pouvoir de Sauron, ils détruisirent le Mordor et Barad-Dûr, sa tour, et prirent l'anneau. Sauron et ses serviteurs périrent et passèrent dans l'ombre. C'est ici que Gil-Galad fut tué ainsi que les grands seigneurs Numénoréens tel que Elendil.

Quelques Eldars restèrent pour veiller sur la Terre du Milieu. Au Troisième Age, leur présence était moindre, le Lindon demeurait mais restait en dehors des conflits et aux Havres Gris, Cirdan passait pour le plus grand des Eldar.

Les elfes ne s’intéressaient généralement qu'à eux-mêmes mais restaient préoccupés par le Seigneur des Anneaux.

Sauron revint finalement en Mordor et envoya les Nazguls parcourir les Terres à la recherche de son précieux anneau. Les elfes et les descendant des Numénoréens combattirent une fois de plus dans ce qui fut appelé la guerre de l'anneau. Le Mordor tomba de manière définitive et Sauron disparut à tout jamais ainsi que ses serviteurs.

Au Quatrième Age, à l'époque de la domination des hommes, la plupart des elfes avaient quitté la Terre du Milieu, ne restaient que les elfes du roi Thranduil qui avaient construit une alliance avec le roi Elessar pour agrandir le royaume de Mirkwood. Cependant, Namoth Storgor mit un point d'honneur à les chasser des terres qu'il prenait. Thranduil tomba ainsi devant Mirkwood laissant son peuple à la régence de son épouse. Les elfes en Terre du Milieu sont donc devenus très rares.

A noter que les elfes détestent mélanger leur sang. Les demi-elfes sont ainsi extrêmement rares et considérés la plupart du temps comme des parias.

Aujourd'hui, quelques elfes sont revenus sur la Terre du Milieu, répondant à l'appel au secours des peuples asservis par Namoth Storgor, descendant d'un des serviteurs de Sauron mais ils sont cependant très peu et guidés par le célèbre Legolas...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thefallenage.forumgratuit.be
visage : Eru Ilùvatar
Messages : 226
Or dans sa bourse : 390
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Derrière toi


MessageSujet: Re: IV. Les Peuples   Mer 6 Aoû - 12:26


Les Elfes Sylvestres


Elen síla lúmenn' omentielmo. Une étoile brille sur l'heure de notre rencontre

Origines

Ces elfes appartenaient d'abord au peuple des Teleri, les derniers elfes qui entreprirent le grand voyage vers la Terre du Milieu.
Les elfes sylvestre se séparèrent des autres groupes pour s'installer dans la vallée de l'Anduin particulièrement dans les forêts qu'ils connaissaient très bien.
Quelques-uns s'installèrent dans la forêt située des deux côtés du fleuve Celebrant et l'appelèrent Lindórinand (« vallée de la terre des chanteurs »), plus tard elle fut rebaptisée Lothlórien.
Après la Guerre de la Colère, survenue à la fin du Premier Âge, les terres du Beleriand restèrent inondées. La communauté de Lindórinand était encore très hétérogène, puisqu'elle comprenait les Sindar provenant du royaume de Doriath, menés par Oropher et Celeborn. Ces derniers furent ceux qui réunirent le groupe et en prirent la tête.

Sur la Terre du Milieu

Avec le temps Oropher se retira vers Vert-Bois (plus tard nommé Forêt Noire) avec un groupe d'elfes sylvains. Ils s'éloignèrent de la Moria et des intrusions de Celborn et Galadriel qui visitait sans cesse Lindorinand.
Après le départ d'Oropher, les elfes de Lindorinand choisirent pour roi Amdir. Galadriel et Celeborn plantèrent de grands arbres, les Mellyrns où les elfes construisirent de grandes maisons.

En l'an 1697 du Deuxième Âge, quand le Maia Sauron détruisit la cité des forgerons Noldor, Eregion, beaucoup des survivants furent conduits par Celeborn et Galadriel à travers le royaume nain de Khazad-Dûm pour arriver à Lórinand, où la communauté des Galadhrim devint encore plus hétérogène. De plus, le couple aida à fortifier la forêt pour éviter les attaques de Sauron, mais quand celui-ci se retira en Mordor, Celeborn et Galadriel retournèrent à Lindon.

Ils vécurent en paix durant de nombreuses années, jusqu'au retour de Sauron. Oropher et Amdir perdirent tout deux la vie lors de la guerre de la dernière alliance. Oropher fut remplacé par Thranduil dans le Nord de la Forêt Noire et Amdir par Amroth.

Pendant la première moitié du Troisième Âge, les Galadhrim recommencèrent à vivre dans une relative tranquillité sous le règne d'Amroth. Cependant, après la chute de Khazad-dûm et l'expulsion des nains aux mains du balrog et des orques, la Lothlórien devint peu sûre et Amroth partit avec son aimée Nimrodel jusqu'aux Havres, mais il mourut noyé dans la baie de Belfalas. Galadriel et Celeborn retournèrent encore à Lindórinand, où ils furent reçus de bon gré par les Galadhrim et, bien qu'ils ne prirent pas les titres de roi et de reine, ils gouvernèrent et protégèrent la forêt. Pour cela, Galadriel la couvrit d'un enchantement grâce au pouvoir de l'anneau Nenya, qui avait été confié à la dame par son créateur, Celebrimbor, pour qu'elle le protège de Sauron. De plus, elle rebaptisa la forêt Lothlórien (« Fleur du rêve »), puisqu'elle essayait de faire d'elle un refuge de paix et de beauté comme l'étaient les jardins de Lórien, la terre du Vala Irmo.

Pendant la guerre de l'Anneau, survenue à la fin du Troisième Âge, les Galadhrim furent attaqués en trois occasions par les troupes de Sauron venant de Dol Guldur, dans la Forêt Noire. Bien que les frontières de la Lothlórien soient restées gravement abîmées, les Galadhrim parvinrent à repousser les attaques. Après la destruction de l'Anneau unique et la chute de Sauron, ils détruisirent Dol Guldur et, avec les Elfes de Thranduil, ils donnèrent à la Forêt Noire un nouveau nom : la Forêt des Feuilles Vertes. Par la suite la Lothlórien fut abandonnée par la majorité des Galadhrim, qui partirent avec Celeborn vivre dans la forêt rebaptisée.


Langues et symboles

Les elfes sylvains parlent une variantes du Sidarin... Donc évidemment de l'elfique

source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Galadhrim

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thefallenage.forumgratuit.be
visage : Eru Ilùvatar
Messages : 226
Or dans sa bourse : 390
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Derrière toi


MessageSujet: Re: IV. Les Peuples   Mer 6 Aoû - 12:26


Les Elfes de l'Ouest ou Noldor

Elen síla lúmenn' omentielmo.Une étoile brille sur l'heure de notre rencontre



Origines

Parmi les Eldar qui allèrent dans les Terres Immortelles, les Noldor constituaient la seconde famille. Leur nom signifie "connaissance" et plus que les autres elfes, les Noldor s'efforcèrent de l'acquérir. Ils étaient particulièrement aimés d'Aulë le Forgeron, et furent les premiers à découvrir et tailler les gemmes. Ils étaient aussi les plus fiers et orgueilleux des elfes, ce qui leur causa beaucoup de torts par la suite. Leur roi à l'époque des arbres des Valar se nommait Finwë, et ils vivaient dans la cité de Tirion sur la haute colline de Tùna. C'était une cité puissante et magnifique, et l'on racontait que les demeures, les plages et les lacs d'Eldamar brillaient de la lumière de gemmes éparses...

Le roi des Noldor eut un fils : Feänor "esprit du feu". Celui-ci créa les premiers bijoux elfiques plus brillants et plus puissants que les pierres terrestres : ils étaient pâles, mais placés sous les étoiles ils captaient leurs lumières et brillaient d'une lueur bleutée. Mais le plus grand exploit de Feänor fut la fabrication de trois fabuleux joyaux qui capturaient dans leurs cristaux la lumière conjuguée des arbres de Valar : les Silmarils. Brillants d'une lumière vivante, c'étaient les plus beaux joyaux que la terre ne vit jamais.
Mais un destin tragique s'abattit sur les Noldor. Melkor vint avec Ungoliath détruire les arbres Valars, tuer le roi Finwë et voler les trois Silmarils.. Feänor jura de se venger et suivit Melkor qu'il renomma Morgoth le "noir ennemi" du monde, sur la Terre du Milieu.


Sur la Terre du Milieu

L'arrivée de Fëanor en Terre du Milieu marquait l'avènement des Années du Soleil.
La guerre des joyaux et de Beleriand furent ainsi enclenchées. Au cours de cette ère guerrière, les Noldor apportèrent de grands présents à la Terre du Milieu.
Deux splendides royaumes, cependant cachés apparurent : Gondolin ou régnait Turgon et Nargothrond dirigé par Finrod Felagund.
Dans la guerre des joyaux, Feänor fut tué ainsi que ses sept fils. Morgoth tua également Fingolfin, le frère de Feänor et les enfants de ce dernier. Finarfin, le dernier des trois frères resta gouverner Tirion, mais ses enfants partirent sur la Terre du Mileu. Seule une fille, Galadriel survécut.
Au cours du Premier Age, Morgoth détruisit tout les royaumes Noldor. Les Valar et les Maiar vinrent alors sur la Terre du Milieu pour combattre Morgoth, ce qui donna lieu à la Grande Bataille et à la Guerre de la Colère.
Face à cette puissante armée, Angband tomba et Morgoth fut à jamais exilé dans le vide éternel.

À la fin du Premier Âge, la plupart des Noldor rejoignirent les Terres Immortelles. mais quelques-uns, comme Galadriel fille de Finarfin et Celebrimbor petit-fils de Fëanor, demeurèrent en Terre du Milieu. Gil-Galad fonda le royaume du Lindon, et régna sur les Exilés durant tout le Deuxième Âge (soit près de 3 500 ans), tandis que Celebrimbor fondait le royaume d'Eregion, aux portes de Khazad-Dûm. La paix retrouvée vit le retour de la prospérité chez les elfes, et parmi ceux d'Eregion renaissait le talent d'artisanat des premiers Noldor. Mais après un long répit, Sauron, le capitaine de Morgoth, prit sa suite et pénétra Ost-in-Edhil par la ruse. Là, il enseigna l'art de forger des anneaux de pouvoir aux Noldor, avant de les trahir en forgeant l'Anneau unique à Orodruin.
Furieux et poussés par la peur, les elfes se soulevèrent. Ainsi commença la guerre entre Sauron et les elfes. Celebrimbor fut tué et Eregion dévasté.
Elrond demi-elfe vint avec une armée, mais il ne put que sauver les rares survivants et se réfugier à Imladris (Fondcombe). Là fut construite la seule place forte des Noldor en terre du Milieu.
Le Lindon, fut menacé, mais les Numénoréens leur vinrent en aide et repoussèrent Sauron dans l'Est.
Sauron revint en Terre du Milieu, où les Noldor ne contrôlaient plus que le Lindon et Fondcombe, même si les royaumes de Vertbois-Le-Grand et de la Lothlorien avaient été établis par des nobles Noldor et Sindar, avec des sujets sylvestres.
Avec le retour de Sauron, la guerre recommença. La dernière alliance des elfes et des hommes fut conclue et, dans cette guerre qui mit fin au Deuxième Age, Gil-Galad et le roi des Dunedain furent tués par Sauron. Ce dernier lui aussi fut anéanti, ainsi que le royaume de Mordor.

Par la suite, aucun autre grand roi ne régna sur les royaumes Noldor, mais ceux-ci subsistèrent. La seigneurie du Lindon échut à Cirdan tandis qu'Elrond dirigeait toujours Fondcombe. Au cours du Troisième Age, le plus magnifique des royaumes était la Lothlorien où régnait Galadriel, la plus noble des Noldor à vivre encore sur la Terre du Milieu.
Quand à la fin du Troisième Âge l'Anneau unique et Sauron furent détruits, Elrond quitta Fondcombe avec ses gens et rejoignit les Terres Immortelles.


Langues et symboles

Le trait dominant de la culture Noldorine était leur passion pour les arts, de la joaillerie aux langues, dont ils tiraient une immense fierté ; elle leur causa beaucoup de torts lorsqu'elle tourna à l'arrogance, et fut la cause de leurs souffrances en Terre du Milieu.
Les Noldor aimaient aussi davantage que les autres elfes l'édification de grandes cités dans lesquelles ils vivaient. Elles se situaient souvent dans de profondes vallées de montagne, à l'inverse des cités côtières des Teleri, des villes sylvestres des Sindar ou des demeures Vanyarin, avoisinants celles des Valar.
Les Noldor parlent le Sindar, la langue elfique par excellence.
Ils parlent évidemment la langue commune...

source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Galadhrim

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thefallenage.forumgratuit.be
visage : Eru Ilùvatar
Messages : 226
Or dans sa bourse : 390
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Derrière toi


MessageSujet: Re: IV. Les Peuples   Mer 6 Aoû - 12:26


Les peuples

Les Istari
On raconte que les Istari appartiennent à la première race issue de l'esprit d'Iluvatar : les Maiar. Ce sont de puissants esprits plus anciens que le monde lui-même. En l'an 1000 du Troisième Age, un vaisseau elfique vint de la mer Occidentale et arriva au Havres Gris. A son bord se trouvaient cinq hommes âgés, portant une longue barbe, vêtus de capes, chacune d'une couleur différente, ainsi que d'un chapeau pointu, de bottes de voyages et un long bâton...

C'était donc les Istari, plus communément nommés mages. Ils constituaient un ordre et une fraternité envoyée sur la Terre du Milieu depuis les Terres Immortelles.
Ils vinrent sous forme humaine, car il leur était interdit de se montrer dans leur toute puissance de Maiar : limités à leur condition d'humains et aux pouvoirs existant dans le monde mortel.

Cinq Istari rejoignirent la Terre du Milieu. Les deux «mages bleus» où Ithryn Luin, qui se nommaient Alatar et Pallando ne jouèrent aucun rôle dans l'histoire des Terres de l'Ouest car ils partirent dans l'Est lointain de la Terre du Milieu.

Le plus célèbre (et le plus apprécié) des Istari est Gandalf le gris, les elfes l'appelaient Mithrandir et les nains Tharkûn. En tant que Maia, il se nommait Olorin.
Il guida le peuple libre de la Terre du Milieu vers la victoire contre Sauron, le seigneur ténébreux, qui cherchait à les réduire en esclavage. Grâce à son aide, Smaug le dragon fut tué et les batailles des Cinq Armée, de Fort-Le-Cor et des Champs du Pelennor gagnées. Il détruisit le balrog de la Moria, il trouva l'anneau unique et guida son porteur. Gandalf permit la défaite de Sauron et la disparition de l'Anneau Unique. A la fin du Troisième Age, il regagna les Terres Immortelles.

Un autre Istar qui participa au conseil blanc formé pour s'opposer à Sauron se nommait Radagast le Brun. Il vivait à Rhosgobel dans la vallée de l'Anduin. Le plus grand souci de ce sorcier solitaire était celui des kelvar et olvar (la faune et la flore) de la Terre du Milieu. Il était le plus sage de tous concernant les herbes et les bêtes car c'était un esprit fidèle à Yavanna la déesse de la Terre.

Le dernier des Istari s'appelait Saroumane le Blanc. Pendant des siècles il tenta de détruire Sauron, mais il céda à l'orgueil et désira le pouvoir pour lui-même... Il vint en Isengard et attira à lui Uruk-Haï, demi-orques et Dunlendings (humain voulant s'approprier le Rohan). Dans sa quête, il se montra cependant imprudent et fut pris au piège par Sauron, si bien qu'il devint l'un de ses agents. Pourtant sa puissance fut annihilée: Isengard fut détruit par les Ents et son armée exterminée par les Rohirrim. Le magicien blanc chercha à se venger en attaquant la Comté. Il fut vaincu par les Hobbits et tué par son serviteur Grima Langue de Serpent....

Aujourd'hui les Istari, qui se trouvaient dans les Terres Immortelles sont revenus pour secourir les peuples de la Terre du Milieu contre le puissant Roi-Sorcier Namoth Storgor... Ils sont très peu, même si quelques nouveaux personnages se sont joint à leur ordre mystique.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thefallenage.forumgratuit.be
visage : Eru Ilùvatar
Messages : 226
Or dans sa bourse : 390
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Derrière toi


MessageSujet: Re: IV. Les Peuples   Mer 6 Aoû - 12:27


Les peuples

Les nains
Le peuple nain est un peuple ancestral... Apparemment plus ancien que les elfes eux-mêmes.

D'après la légende, c'est Aulë le Vala (Dieu) forgeron qui aurait créé les sept pères des nains. Il les fit trapus et forts, insensibles au froid et au feu.

Pour protéger sa création de Melkor (ou Morgoth) il rendit les nains obstinés, indomptables, durs à la tâche et résistants aux difficultés. Ils étaient braves dans la bataille et on ne pouvait briser ni leur fierté ni leur volonté. Ils sculptaient fort bien la pierre, travaillaient les métaux et étaient mineurs et maçons. Leurs tailles variaient entre 1,20 m et 1,50 m et ils possédaient une longue barbe.

Parce que leurs labeurs étaient de longues durées, Aulë leur accorda une durée de vie moyenne de trois siècles et demi.

Aulë avait caché l'existence de ces sept pères des nains aux autres Valar, mais Ilùvatar (le créateur) finit par avoir connaissance de l'existence de cette race. Il jugea que Aulë ne pensait pas à mal en créant les sept pères des nains, cependant, il ne permit pas que la race apparaisse avant ses enfants élus : les elfes. Aulë les coucha sous la pierre où les sept pères des nains dormirent pendant plusieurs âges avant le ravivement des étoiles et le temps de l'éveil.

Quand vint l'âge des étoiles, les sept pères des nains s'animèrent. Chacun des sept bâtit une grande demeure sous les montagnes de la Terre du Milieu. L'histoire n'en retiendra que trois : Belegost; Nogrod et Khazad-Dûm.
Les nains de Belegost et de Nogrod entretenaient de bonnes relations avec les elfes des Havres Gris. Ces-derniers nommèrent les nains Gonnhirim « maîtres de la pierre». Les nains façonnèrent le plus bel acier que le monde eût jamais vu, ils construisirent aussi la citadelle de Menegroth pour les elfes gris.

A Khazad-Dûm vivait la lignée de Durin. Quand vint l'ère de la colère, les demeures de Nogord et Belegost furent abattues et perdues. Les nains de ces royaumes vinrent donc agrandir la cité.

Ils créèrent un royaume afin de commercer le métal précieux que l'on trouvait en abondance : le mithril. Les anneaux de puissance furent forgés à Khazad-Dûm. Les nains reçurent sept anneaux ,mais ils ne furent pas entraînés dans les guerres du Deuxième Age. Ils fermèrent les portes de Khazad-Dûm, et le royaume fut rebaptisé la Moria.

En l'an 1980 du Troisième Age, les nains de la Moria creusèrent trop profondément et libérèrent un grand démon. C'était un des Balrog de Morgoth, qui tua le roi Durin IV, son fils Naîn et chassa pour toujours les nains de la Moria.

Le peuple de Durin devint une tribu nomade. En 1999, Thrain le fils de Naîn fonda le royaume sous la montagne à Erebor. Le peuple prospéraient car la montagne était riche en minerais et en pierres.

La paix pour les gens de Durin fut cependant de courte durée. En 2770, pendant le long règne de Thror, le plus grand dragon du Troisième Age arriva à Erebor : Smaug le Doré. Il saccagea Dale et chassa les nains de la montagne, où il demeura pendant deux siècles . Les nains furent chassés une fois de plus de leur demeure. Certains partirent dans les colonies du Mont du Fer, d'autres se joignirent aux compagnies errantes de Thror, son fils Thrain II, et son petit-fils Thorin II. A cette époque Thror fut tué par les orcs de la Moria. Les maisons des nains se réunirent et décidèrent de mener une guerre contre ces derniers. Celle-ci fit rage pendant sept longues années. En 2799 eut lieu la bataille d'Azanulbizar dans laquelle les orcs du Nord furent presque tous exterminés par les nains, mais la victoire ne fut pas dans le cœur des vainqueurs car plus de la moitié de leurs guerriers avaient péris.

Thorin approcha le mage Gandalf, et ils mirent en place le plan d'une grande aventure pour la reconquête d'Erebor. Il partit ainsi en compagnie de 12 nains et d'un hobbit. Ils réussirent à anéantir Smaug et à reprendre Erebor. Thorin ne fut roi que peu de temps car il tomba lors de la bataille des Cinq armées où combattirent orcs, loups, et chauve-souris contre Nains, Elfes, Hommes et Aigles. Les légions orcs y furent cependant détruites.

La lignée de Durin n'était cependant pas éteinte : Dain Pied de Fer arrière-petit-fils de Dain I devint Dain II et régna sagement sur Erebor jusqu'à sa mort lors des derniers jours de la Guerre de l'Anneau, devant les portes du royaume sous la montagne.
Le royaume résista cependant à l'attaque de Sauron et l'héritier de Dain, Thorin III ou Thorin Heaume de Pierre prit sa place.

Aujourd'hui c'est toujours Thorin III qui règne sur Erebor. La cité qui abrite le fief de la rébellion contre Namoth Stogor le descendant du roi sorcier d'Angmar...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thefallenage.forumgratuit.be
visage : Eru Ilùvatar
Messages : 226
Or dans sa bourse : 390
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Derrière toi


MessageSujet: Re: IV. Les Peuples   Mer 6 Aoû - 12:27


Les peuples

Les hobbits
On dit que les Hobbits ou Semi-hommes sont apparus dans l'Est quand le feu brillant du soleil éclaira le monde. Ils creusaient des terriers afin d'y vivre et on les disait parents des Hommes.Ils mesurent entre 0,60m et 1,20m (même si comme le «Taureau Mugissant» ils peuvent atteindre les 1,40m). Ils affichent un air bien nourri et chaleureux, et ont, pour la plupart, des cheveux bruns et frisés ainsi que d'étranges pieds sans chaussures et surdimensionnés. Ils se montrent modestes et conservateurs. Leurs seuls excès se limitent à porter des vêtements de couleurs vives (comme du jaune) et à consommer 6 bons repas par jour. Un autre «Art» que les Hobbits apprécient est celui de fumer la pipe...

Il existe Trois Branches chez les Hobbits : Les Pieds Velus, les Pâles et les Forts.
Les Pieds Velus, plus nombreux, sont aussi les plus petits. Ils ont la peau mate et les cheveux châtains. Ils aiment les collines et furent les premiers à se rendre en Eriador. Les Pâles, sont moins nombreux, mais plus grands, plus minces et plus aventureux que les Pieds Velus, c'est en l'an 1150 qu'ils se rendirent en Eriador. Les Forts quand à eux, rejoignirent en dernier Eriador. Ils semblaient plus prochs des Hommes, étant beaucoup plus massifs et à la stupéfaction de leurs parents imberbes, portaient la barbe. Ils choisirent de s'installer dans les plaines proches des rivières.

Nous ne savons rien d'eux avant l'an 1050 du Troisième Age. Ils auraient vécu avec les Nordiques dans la vallée de l'Anduin entre les Monts Brumeux et Verboit-le-Grand, mais au cours de ce siècle, un esprit maléfique y pénétra et c'est ainsi que la forêt devint la Forêt Noire. Les Hobbits migrèrent donc vers l'Ouest pour se rendre en Eriador, ils vécurent avec les Elfes et le Hommes dans un pays ouvert et fertile. Les Hobbits d'Eriador s'installèrent pour la plupart près du bourg de Bree, un lieu peuplé d'hommes.

En l'An 1601, la plupart des Hobbits de Bree repartirent vers l'Ouest et ils fondèrent la Comté, pays reconnu par la suite comme étant la patrie des Hobbits. Ce sont les Dunedains de l'Arnor qui leur avaient cédé le pays, en contrepartie d'une allégeance symbolique au Roi. Le Calendrier Hobbit commence à cette date.

En l'an 1979, le dernier roi de l'Arnor s'éteignit et la fonction de Thain de la Comté fut instituée. Tous les Thain descendent du premier Thain: Bucca du Maresque.

Par nature, les Semi-Hommes sont des êtres paisibles, et point belliqueux. Ce n'est qu'en l'an 2747 qu'un affrontement eut lieu dans la Comté. C'était un raid des Orcs, que les Hobbit nommèrent «La Bataille des Champs Verts». C'est Bandoras Touque dit "Taureau Mugissant" qui mena la bataille. Monté sur un cheval et armé d'un gourdin, il tua leur chef Golfimbul. En hiver 2758 eût lieu une menace plus sérieuse : une famine qui dura environ 2 années puis, les Hobbits prospérèrent de nouveau, leurs petites communes et villages s'étendirent: Hobbitebourg, Bourg de Touque, Grand'Cave,...

Le premier Hobbit devenu célèbre dans le monde extérieur fut Bilbon Sacquet de Hobbitebourg. Il joua un rôle dominant dans la quête d'Erebor initiée par le mage Gandalf et le roi nain Thorin Ecu de Chêne. Bilbon acquit durant cette quête un anneau magique et bien que cela parut de peu d'importance sur le moment, cet acte mit en péril tout les habitants de la Terre du Milieu.

La vraie nature de l'Anneau fut cependant découverte et il passa à l'héritier de Bilbon : Frodon. En l'an 3018, Gandalf rendit visite à Frodon et l’entraîna dans la quête de l'Anneau. La communauté de l'anneau fut constituée : Sur neuf personnes, quatre Hobbit en firent partie : Samsagace, le jardinier et futur maire de la Comté qui sauva en de maintes occasions Frodon. Peregrin Touque, héritier du Thain de la Comté, plus connu sous le nom de Pippin et qui fut ordonné chevalier du Gondor avec son compagnon Meriadoc Brandebouc ou Merry, héritier du pays de Bouc. L'Anneau fut heureusement détruit .

Plus tard, durant la Guerre de l'Anneau, survenue à la fin du Troisième Âge, le magicien Saroumane envahit la Comté et commença son industrialisation, amenant à une misère générale des Hobbits et détruisant leur terre. Peu après, Frodon Sacquet, Samsagace Gamegie, Meriadoc Brandebouc et Peregrin Touque menèrent à la bataille une troupe de Hobbits et parvinrent à libérer la Comté dans la bataille de Lézeau, instaurant à nouveau la paix. Les Hobbits réparèrent tous les dommages subis et l'année 3020 du Trosième Age fut la plus prospère de leur histoire. Depuis lors, les Hobbits furent bien mieux considérés par les autres races qui jusque là ignoraient où se moquaient de leur existence... Frodon partit avec Bilbon et les Elfes vers les Terres Immortels.

Aujourd'hui, la Comté a elle aussi été asservie par Namoth Storgol le roi sorcier et c'est le petit-fils de Peregrin Touque qui est Thain. Son peuple et lui ce sont exilés jusqu'en Erebor afin de sauver leur vie du joug du terrible roi du Gondor...



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://thefallenage.forumgratuit.be
visage : Eru Ilùvatar
Messages : 226
Or dans sa bourse : 390
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Derrière toi


MessageSujet: Re: IV. Les Peuples   Mer 6 Aoû - 12:27


Les peuples

Les Izzal-Din
Izzal-Din est le nom par lequel se font appeler les peuples ainsi que les personnes qui ont rallié la bannière du roi sorcier Namoth Storgor et ses troupes de créatures maléfiques dans sa quête pour le pouvoir.

Certains brisèrent leur serment de paix avec le royaume du Gondor comme par exemple les Orientaux qui forment un peuple depuis toujours tourné vers le mal, car ils vécurent à l'ombre du pouvoir maléfique de Morgoth lors du premier âge. Ils participèrent à la guerre de l'Anneau sous les ordres de Sauron. On les décrit comme de grands hommes barbus comme des nains, à la peau basanée et armés de grandes haches à deux tranchants. Beaucoup périrent durant cette guerre, quant aux autres, ils signèrent avec le roi du Gondor Elessar, un traité de paix qui dura depuis le début du Quatrième âge jusqu'à l'appel de Namoth Storgor à la rébellion, promettant richesse et pouvoir à quiconque se joindrait à lui.

Les Dunlendings rejoignirent bientôt Namoth Storgor, ne s'étant jamais remis de l'humiliation infligée par le Rohan lors de la bataille de Fort-le-Cor durant la guerre de l'Anneau. Depuis toujours, ils revendiquent les terres des Rohirrims et demeurent dans les collines. Après avoir été vaincus, ils signèrent un traité de paix avec le Rohan, attendant que leur heure vienne. Aujourd'huin ils vivent sur les terres Rohirrims, se vengeant de leur humiliation passée sur ceux du peuple n'ayant pas pu fuir vers les Territoires Libres de Terre du Milieu.

Les Haradrims participent aussi à cette quête aux côtés du Roi Sorcier. Peuple du Sud à la peau brune, ils ne se sont jamais soumis au pouvoir du Gondor. Ils étaient sanguinaires et fidèles au Roi-Sorcier Morgul, aussi répondirent-ils immédiatement à l'appel de Namoth. Vêtus pour la plupart d'une cape écarlate, ils arborent des anneaux d'or aux oreilles et portent un grand bouclier rond jaune et noir clouté de piques d'acier. Tous ont les cheveux noirs tressés et des yeux de la même couleur.Les Haradrims sont réputés pour leur cruauté équivalente à celle des Orcs. Leurs montures se nomment mûmakils (sorte d'éléphants chez nous) qui terrorisent les chevaux.

Namoth Storgor dispose aussi d'une armée navale dirigée par les terribles corsaires d'Umbar qui avaient été repoussés lors de la guerre de l'Anneau. Ce sont les descendant des Numénoréens qui avaient tenté d'envahir l'Arda... Les Numénoréens Noirs. Leurs bateaux sont très reconnaissables car leur voile est noire, peut-être tout autant que leurs coeurs.
Ils terrorisent les villageois se trouvant non loin des côtes et abattent tout bateau ne possédant point de voile noire...

Le centre du pouvoir de Namoth Storgor reste le Gondor et la grande cité blanche Minas Tirith. Le peuple vie dans la terreur et le terrible tyran ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Son but : envahir toute la Terre du Milieu en particulier la dernière zone libre le Rhonavion où les représentants de la Terre du Milieu se sont réunis. Venger son ancêtre et gouverner enfin sur le Monde...

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: IV. Les Peuples   

Revenir en haut Aller en bas
 

IV. Les Peuples

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Tous Peuples] Arcs
» Peuples au Sud de l'Ithilien et à l'Est de la Mer de Rhûn
» Le Printemps des Peuples
» [Théorie] Les Peuples Antiques
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Fallen Age :: Le Commencement :: Table des Lois :: Le Grimoire-